ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 2006-2008 > The real world
 
Généralités

Partenaires
Dates et lieux
Conférence de presse
Catalogue
Agenda

Textes

Vers un art sans oeuvre, sans auteur, et sans spectateur, par
Stephen Wright

Pour un catalogue des arts
réputés illégitimes, par
Jean-Claude Moineau

Six points d'informations, par
Marie-Pierre Bathany

Performer la société, par
François Deck

Archiver la disparition, par
Alexander Koch

Emancipation, par Brian Holmes
Un manifeste hacker, par McEnzie Wark
La vie au point de mire, par Suely Rolnik

Amicale de la Biennale de Paris

Texte d'introduction, par Jean-Baptiste Farkas
1ère Amicale
2e Amicale
3e Amicale
4e Amicale
5e Amicale
6e Amicale
7e Amicale
8e Amicale
9e Amicale

Démarches

Académie du vent
Agence
Association A-R
Agendas Espaces
Au Travail
Au bout du plongeoir
Bourse du Travail Parallèle
Courants Faibles
Cyril Delage-triathlète
Expertises réciproques
Fondation Rosario Almara
Gang of Cupidon
Glitch
Guide des Buffets de Vernissage
Journée Libanaise du Taboulé
Infratecture
Il paraît que
Ikhéaservices

Incompatibles
International Benjamin Kit
L'art est l'entreprise
La Bergerie
Le Révérend Billy
Les Somnatistes
Name Diffusion
Madame Duplok
Médicaments
Mercado Ley
Microcollection
Musée des nuages
Mutuelle Ermut
Offre de temps de chômage
Ostsa
Paul-coureur de fond
Pinxit LM
Précaritas
Public Globality Gardens
Qantador
Que reste-t-il de Florian
Rencontre Service
Rue de la Gare
Saint-Thomas l’Imposteur
Soussan Ltd
Stratégies et Méthodes TB
Syndicat d'initiatives
Target Autononpop
That’s Painting Productions
Thermo-hygrographe
The Yesmen
The real world
Third Text
Visualinguistic
Voghchaberd
Y a trop d'artistes!
Ultralab
Ynbk

Annonces 1

Dans l’art contemporain on
trouve de tout, mais en moins
bien qu’ailleurs

Découvrez en vous l’artiste que
vous avez toujours rêvé d’être

I have nothing to show
and I’m showing it

Je vois l’art de plus en plus,
là où ça n’est pas fait exprès

Journée nationale d’abstention de fabrication de produits artistiques
La culture façonne par toutes
ses expressions une pratique
de l’obéissance

L’oeuvre fait écran à l’activité artistique
Participer aux recherches
d’un disparu

Un beau cadre de vie est
l’archétype de l’art du futur

Un art libéré de l’idée de l’art,
ce serait tout un art


Education

Apprendre l’histoire de l’art
à partir de silhouettes d’artistes

Ateliers de dessins
inaccessibles au regard

Recherches sur la visibilité
pour les non-voyants


Etudes

Etude sur la reconversion
du monde de l'art


Annonces 2

Agencement d’art
Achetez votre électricité
Accord juridique entre 2 parties
Appel à l'unité du Liban
Appel à candidatures Précaritas
Déclaration formelle d'existance
Désuétudes
Foyer des auteurs émergents
Insertions dans la presse
Jeu de société
Publicités
Recherche complices
Re-introduction du goût dans l’art
Supplément d’oeuvre

Compétences et incompétences

Compétences
Incompétences
Mutualisation des incompétences

Produits

Bière spéciale coupée à l’eau
Bière 8.7
Blanc
Cocktails
Collecteurs excréments de chiens
Confetti
Conservateur liquide universel
Eau du robinet au naturel
Extincteurs
Fontaine
Fantômes
Hygromètres
Isoloirs pour téléphones mobiles
Le diable
Les Marcel’s
Objets Dériviants
Oca-Ola
Outillage
Miel Béton
Tee-shirt XLs
Revaloriser les produits degradés

Services

Annulation d’espaces
Buffets de vernissages
Chargeur de téléphone portable
Contrats prévoyances obsèques
Déménagements
Destruction de lieux d’exposition
Déplacement d’oeuvres
Immortaliser votre amour
Inventaire des moins visibles
Locations de chaises de toile
Mesure de la qualité de vie
Motifs décoratifs
Nettoyage et entretien
Organiseur
Peinture en bâtiment
Piscines
Simulacres d’oeuvres nocifs
Superfiltre de perception
Transport de courrier à pied
Travaux de bâtiment
Un jeu de cartes
Visualisations des idées

The real world

Recyclage d'excréments de chiens « Munzviertel »

La station de recyclage d’excréments de chiens du Real World Club attire l’attention sur le problème des excréments d’animaux en ville, qui, jusqu’a présent, quand ils ne se décomposaient pas simplement sur place, étaient remis aux bons soins des éboueurs avec les résidus ménagers de notre civilisation.

Comparé aux autres problèmes d’environnement à Hambourg, celui des excréments de chiens n’est qu’un problème secondaire. D’autre part, c‘est pour beaucoup une contrariété permanente et la cause de violentes querelles entre les propriétaires de chiens et ceux que l’omniprésence des « tas de crotte » gêne.

Le projet de créer un dépôt central de récupération d’excréments de chiens, relié à une station de recyclage pourrait transformer d’une façon exemplaire, un déplaisir en quelque chose d’utile et positif. Cet exemple jugé plus ou moins provocateur risque de soulever la question qui se pose généralement en ce qui concerne la solution technique fondamentale des problèmes d’environnement. Le projet de recyclage d’excréments de chiens a commencé début juillet 2006 avec l’installation de trois dépôts et d’un composteur.

Contrairement au procédé actuel par lequel les excréments de chiens se retrouvent aux ordures ménagères, c’est à dire à la décharge publique pour servir de combustible à une centrale thermique, les excréments sont « pris au sérieux » en tant que matière première, compostés sur place et utilisés comme engrais. Real World Club a mis en place trois dépôts portant l’inscription « recyclage d’excréments de chiens, prière de verser les excréments dans le container ». Chaque dépôt est muni d’une pelle, afin de pouvoir verser les excréments directement dans le container sans emballage quelconque.

Les sacs de poubelle sont changés une fois par semaines et les excréments portés au composteur se trouvant à proximité des dépôts dans une cour non-publique. Le projet prévu jusqu’à août 2007 au moins dans le Münzviertel (quartier à Hambourg)a été bien accepté par les riverains et soutenu par leur comité souhaitant la création d’un espace vert.

Soutien scientifique

Ce projet soutenu scientifiquement par des spécialistes de l’environnement, des biologistes et des chimistes, est très important pour Real World Club. Des analyses de sol et des analyses chimiques du compost permettront de savoir si les excréments de chiens peuvent être introduits sans aucun danger dans le cycle alimentaire, s’il est conseillé de les utiliser comme engrais dans un jardin potager.

Arrière-plan

Le projet d’installation d’une station de compostage d’excréments de chiens en ville est en rapport avec les projets antérieurs de Real World Club que l’on pourrait désigner comme démêlés critiques, artistiques avec des notions scientifiques et leur application technique. Dans le domaine de la réalité, où il étudie de façon artistique le phénomène des solutions techniques de certains problèmes, Real World Club a d’abord choisi l’ensemble grandissant des problèmes des ordures causées par l’évolution technique des dernières dizaines d’années et tout spécialement des ordures ménagères. Animé par les problèmes et scandales du système binaire allemand (Dual System Deutschland),Real World Club a commencé, il y a quelques années, à récupérer ses propres ordures ménagères, journalières et a élaboré un système de recyclage fictif des ordures en tant qu’alternatif pour le « point vert » (Grüner Punkt). Le système de recyclage «récupération, conservation, recherche» est basé sur l’idée fondamentale de ne pas recycler les emballages au moyen d’une machinerie compliquée mais de les nettoyer, les conserver et les réutiliser sur leur lieu de provenance : dans chaque ménage. Dans diverses expositions, textes et conférences, Real World Club établit un parallèle entre les circuits allemands et le système SBF, qui, comme chacun peut le remarquer tout de suite, conduirait incontestablement à un encombrement excessif (voir syndrome Diogène), de son ménage. Contrairement aux affirmations de l’industrie de l’élimination des déchets, il existe de vrais circuits ou recyclage uniquement dans la nature, ou encore dans les civilisations primitives qui ont su conserver une façon de vivre naturelle. Depuis des millénaires, les excréments d’animaux servent d’engrais, matière première qui s’intègre totalement dans le cycle biologique. L’installation de stations expérimentales de compostage d’excréments de chiens dans une grande ville occidentale nous donne maintenant l’occasion de réfléchir minutieusement sur nos rapports avec la nature, en touchant un point sensible et commun à tous.

Nana Petzet


Real World Club. Hambourg.
Recyclage d'excréments de chiens « Munzviertel »
Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations