ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 2006-2008 > Saint-Thomas l’Imposteur
 
Généralités

Partenaires
Dates et lieux
Conférence de presse
Catalogue
Agenda

Textes

Vers un art sans oeuvre, sans auteur, et sans spectateur, par
Stephen Wright

Pour un catalogue des arts
réputés illégitimes, par
Jean-Claude Moineau

Six points d'informations, par
Marie-Pierre Bathany

Performer la société, par
François Deck

Archiver la disparition, par
Alexander Koch

Emancipation, par Brian Holmes
Un manifeste hacker, par McEnzie Wark
La vie au point de mire, par Suely Rolnik

Amicale de la Biennale de Paris

Texte d'introduction, par Jean-Baptiste Farkas
1ère Amicale
2e Amicale
3e Amicale
4e Amicale
5e Amicale
6e Amicale
7e Amicale
8e Amicale
9e Amicale

Démarches

Académie du vent
Agence
Association A-R
Agendas Espaces
Au Travail
Au bout du plongeoir
Bourse du Travail Parallèle
Courants Faibles
Cyril Delage-triathlète
Expertises réciproques
Fondation Rosario Almara
Gang of Cupidon
Glitch
Guide des Buffets de Vernissage
Journée Libanaise du Taboulé
Infratecture
Il paraît que
Ikhéaservices

Incompatibles
International Benjamin Kit
L'art est l'entreprise
La Bergerie
Le Révérend Billy
Les Somnatistes
Name Diffusion
Madame Duplok
Médicaments
Mercado Ley
Microcollection
Musée des nuages
Mutuelle Ermut
Offre de temps de chômage
Ostsa
Paul-coureur de fond
Pinxit LM
Précaritas
Public Globality Gardens
Qantador
Que reste-t-il de Florian
Rencontre Service
Rue de la Gare
Saint-Thomas l’Imposteur
Soussan Ltd
Stratégies et Méthodes TB
Syndicat d'initiatives
Target Autononpop
That’s Painting Productions
Thermo-hygrographe
The Yesmen
The real world
Third Text
Visualinguistic
Voghchaberd
Y a trop d'artistes!
Ultralab
Ynbk

Annonces 1

Dans l’art contemporain on
trouve de tout, mais en moins
bien qu’ailleurs

Découvrez en vous l’artiste que
vous avez toujours rêvé d’être

I have nothing to show
and I’m showing it

Je vois l’art de plus en plus,
là où ça n’est pas fait exprès

Journée nationale d’abstention de fabrication de produits artistiques
La culture façonne par toutes
ses expressions une pratique
de l’obéissance

L’oeuvre fait écran à l’activité artistique
Participer aux recherches
d’un disparu

Un beau cadre de vie est
l’archétype de l’art du futur

Un art libéré de l’idée de l’art,
ce serait tout un art


Education

Apprendre l’histoire de l’art
à partir de silhouettes d’artistes

Ateliers de dessins
inaccessibles au regard

Recherches sur la visibilité
pour les non-voyants


Etudes

Etude sur la reconversion
du monde de l'art


Annonces 2

Agencement d’art
Achetez votre électricité
Accord juridique entre 2 parties
Appel à l'unité du Liban
Appel à candidatures Précaritas
Déclaration formelle d'existance
Désuétudes
Foyer des auteurs émergents
Insertions dans la presse
Jeu de société
Publicités
Recherche complices
Re-introduction du goût dans l’art
Supplément d’oeuvre

Compétences et incompétences

Compétences
Incompétences
Mutualisation des incompétences

Produits

Bière spéciale coupée à l’eau
Bière 8.7
Blanc
Cocktails
Collecteurs excréments de chiens
Confetti
Conservateur liquide universel
Eau du robinet au naturel
Extincteurs
Fontaine
Fantômes
Hygromètres
Isoloirs pour téléphones mobiles
Le diable
Les Marcel’s
Objets Dériviants
Oca-Ola
Outillage
Miel Béton
Tee-shirt XLs
Revaloriser les produits degradés

Services

Annulation d’espaces
Buffets de vernissages
Chargeur de téléphone portable
Contrats prévoyances obsèques
Déménagements
Destruction de lieux d’exposition
Déplacement d’oeuvres
Immortaliser votre amour
Inventaire des moins visibles
Locations de chaises de toile
Mesure de la qualité de vie
Motifs décoratifs
Nettoyage et entretien
Organiseur
Peinture en bâtiment
Piscines
Simulacres d’oeuvres nocifs
Superfiltre de perception
Transport de courrier à pied
Travaux de bâtiment
Un jeu de cartes
Visualisations des idées

Saint-Thomas l’Imposteur

Des producteurs de films et d’émissions de télévision canadiens ou américains m’engagent régulièrement comme figurant ou acteur de troisième ordre. Ce projet d’infiltration vise à induire un texte classique aux connotations cauchemardesques et historiques dans ces productions pour le grand public. Depuis 2005, l’action s’est déroulé sur une centaine de plateaux de tournage d’émissions télévision à fort audimat (Radio-Canada, Discovery, France 2 ou TVA) ou de films de célèbres réalisateurs d’Hollywood ou du Québec.

Sur les plateaux de tournage, je fais en moyenne une dizaine de prises par journée de travail. On me demande de gesticuler, de remuer silencieusement les lèvres, presque toujours en arrière-plan, de prétendre entretenir des conversations banales avec mes pairs durant chacune des scènes. Je prononce alors, toujours sans bruit, traduisant aussi par signes subtils, un petit texte classique : Le Songe d’Athalie (1690). Cette oeuvre, inspirée d’un récit biblique, systématiquement étudiée dans tous les programmes classiques jusqu’à la révolution tranquille au Québec, est alors induite, enclavée en entier, dans plusieurs scènes de différents scénarios. Puis, je capte et emmagasine systématiquement tous les moments de mes apparitions lors des diffusions de ces films ou de ces émissions, soit à la télévision, soit à leur sortie sur DVD. Tous les mois, je réussis à extirper peut-être deux secondes de vidéo, un mot ça et là entre deux mouvements de caméras, deux chutes de films. Je réalise un montage constitué seulement de ces micro-apparitions. Comme un espion crée son réseau de contacts, je recrée ainsi l’éventuelle et complète reconstitution du Songe d’Athalie à travers ces super-productions. On pourra ensuite retravailler la post-production sonore de ce montage, détourner la bande-son originale, rendre enfin audible le texte de Racine dans son intégralité. Chaque moment s’en trouvera renversé, l’arrière-plan devenant le point d’attention au détriment de l’avant. Néanmoins, toute personne habile en lecture labiale ou familière avec la langue des signes regardant attentivement chacun de ces films, chacune de ces émissions, pourra réaliser qu’il y a là superposition, anacoluthe même, renversement transparent et silencieux de l’unité d’ambiance spectaculaire d’origine. Le texte du Songe d’Athalie compte 203 mots. Chacune de mes apparitions représente environ une seconde par mot. Collectant en moyenne deux mots par mois, les derniers mots d’Athalie dans son songe ; « j’ai senti tout à coup, un homicide acier, que le traître en mon sein, a plongé tout entier », s’énonceront vraisemblablement au cours de l’année 2011. Le songe d’Athalie : « C’était pendant l’horreur d’une profonde nuit. Ma mère Jézabel devant moi s’est montrée, comme au jour de sa mort pompeusement parée. Ses malheurs n’avaient point abattu sa fierté ; même elle avait encore cet éclat emprunté, dont elle eut soin de peindre et d’orner son visage, pour réparer des ans l’irréparable outrage. Tremble, m’a-t-elle dit, fille digne de moi. Le cruel Dieu des Juifs l’emporte aussi sur toi. Je te plains de tomber dans ses mains redoutables, ma fille. » En achevant ces mots épouvantables, son ombre vers mon lit a paru se baisser; et moi, je lui tendais les mains pour l’embrasser. Mais je n’ai plus trouvé qu’un horrible mélange d’os et de chair meurtris, et traînés dans la fange, des lambeaux pleins de sang, et des membres affreux que des chiens dévorants se disputaient entre eux. Dans ce désordre à mes yeux se présente un jeune enfant couvert d’une robe éclatante, tels qu’on voit des Hébreux les prêtres revêtus. Sa vue a ranimé mes esprits abattus. Mais lorsque revenant de mon trouble funeste, j’admirais sa douceur, son air noble et modeste, j’ai senti tout à coup un homicide acier, que le traître en mon sein a plongé tout entier. »

La chèvre phénomène

(Altérations, manoeuvres : depuis 1992) Altérations, série d’interventions subtiles, éphémères, ne laissant pas de traces permanentes, la plupart du temps nonautorisées, est exécuté dans différentes galeries, musées ou autres espaces d’expositions depuis 1992. Les intervention proposées visent à altérer la perception habituelle des visiteurs de ces lieux d’exposition pour une courte période temps. Les matériaux servant à ces interventions sont éphémères et ne laissent aucune trace permanente, ni dans les lieux, ni sur les oeuvres une fois enlevés. Un document de «médiation» destiné au grand public, imitant en tout point le style et le mode de présentation spécifique à l’institution visée, recouvre également le descriptif habituel placé près de l’oeuvre. Les altérations ont pour fonction d’interroger les modes de constitutions des oeuvres produites dans ces contextes, les lieux de diffusion exposant ce genre d’oeuvres et le processus de médiatisation qui les entoure dans le cadre des visites proposées dans les institutions. La trace existante de mes altérations se retrouve dans la mémoire des visiteurs du jour et sous forme de documentation de tout type.

Saint-Thomas l’Imposteur

Saint-Thomas l’Imposteur
Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations