ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 2006-2008 > Rencontre Service
 
Généralités

Partenaires
Dates et lieux
Conférence de presse
Catalogue
Agenda

Textes

Vers un art sans oeuvre, sans auteur, et sans spectateur, par
Stephen Wright

Pour un catalogue des arts
réputés illégitimes, par
Jean-Claude Moineau

Six points d'informations, par
Marie-Pierre Bathany

Performer la société, par
François Deck

Archiver la disparition, par
Alexander Koch

Emancipation, par Brian Holmes
Un manifeste hacker, par McEnzie Wark
La vie au point de mire, par Suely Rolnik

Amicale de la Biennale de Paris

Texte d'introduction, par Jean-Baptiste Farkas
1ère Amicale
2e Amicale
3e Amicale
4e Amicale
5e Amicale
6e Amicale
7e Amicale
8e Amicale
9e Amicale

Démarches

Académie du vent
Agence
Association A-R
Agendas Espaces
Au Travail
Au bout du plongeoir
Bourse du Travail Parallèle
Courants Faibles
Cyril Delage-triathlète
Expertises réciproques
Fondation Rosario Almara
Gang of Cupidon
Glitch
Guide des Buffets de Vernissage
Journée Libanaise du Taboulé
Infratecture
Il paraît que
Ikhéaservices

Incompatibles
International Benjamin Kit
L'art est l'entreprise
La Bergerie
Le Révérend Billy
Les Somnatistes
Name Diffusion
Madame Duplok
Médicaments
Mercado Ley
Microcollection
Musée des nuages
Mutuelle Ermut
Offre de temps de chômage
Ostsa
Paul-coureur de fond
Pinxit LM
Précaritas
Public Globality Gardens
Qantador
Que reste-t-il de Florian
Rencontre Service
Rue de la Gare
Saint-Thomas l’Imposteur
Soussan Ltd
Stratégies et Méthodes TB
Syndicat d'initiatives
Target Autononpop
That’s Painting Productions
Thermo-hygrographe
The Yesmen
The real world
Third Text
Visualinguistic
Voghchaberd
Y a trop d'artistes!
Ultralab
Ynbk

Annonces 1

Dans l’art contemporain on
trouve de tout, mais en moins
bien qu’ailleurs

Découvrez en vous l’artiste que
vous avez toujours rêvé d’être

I have nothing to show
and I’m showing it

Je vois l’art de plus en plus,
là où ça n’est pas fait exprès

Journée nationale d’abstention de fabrication de produits artistiques
La culture façonne par toutes
ses expressions une pratique
de l’obéissance

L’oeuvre fait écran à l’activité artistique
Participer aux recherches
d’un disparu

Un beau cadre de vie est
l’archétype de l’art du futur

Un art libéré de l’idée de l’art,
ce serait tout un art


Education

Apprendre l’histoire de l’art
à partir de silhouettes d’artistes

Ateliers de dessins
inaccessibles au regard

Recherches sur la visibilité
pour les non-voyants


Etudes

Etude sur la reconversion
du monde de l'art


Annonces 2

Agencement d’art
Achetez votre électricité
Accord juridique entre 2 parties
Appel à l'unité du Liban
Appel à candidatures Précaritas
Déclaration formelle d'existance
Désuétudes
Foyer des auteurs émergents
Insertions dans la presse
Jeu de société
Publicités
Recherche complices
Re-introduction du goût dans l’art
Supplément d’oeuvre

Compétences et incompétences

Compétences
Incompétences
Mutualisation des incompétences

Produits

Bière spéciale coupée à l’eau
Bière 8.7
Blanc
Cocktails
Collecteurs excréments de chiens
Confetti
Conservateur liquide universel
Eau du robinet au naturel
Extincteurs
Fontaine
Fantômes
Hygromètres
Isoloirs pour téléphones mobiles
Le diable
Les Marcel’s
Objets Dériviants
Oca-Ola
Outillage
Miel Béton
Tee-shirt XLs
Revaloriser les produits degradés

Services

Annulation d’espaces
Buffets de vernissages
Chargeur de téléphone portable
Contrats prévoyances obsèques
Déménagements
Destruction de lieux d’exposition
Déplacement d’oeuvres
Immortaliser votre amour
Inventaire des moins visibles
Locations de chaises de toile
Mesure de la qualité de vie
Motifs décoratifs
Nettoyage et entretien
Organiseur
Peinture en bâtiment
Piscines
Simulacres d’oeuvres nocifs
Superfiltre de perception
Transport de courrier à pied
Travaux de bâtiment
Un jeu de cartes
Visualisations des idées

Rencontre Service

Rencontre Service est un projet qui offre la possibilité de faire des rencontres à travers des modalités spécifiques. Depuis février 2004, Rencontre Service est en ligne et propose aux internautes d’utiliser le site comme outil de rencontres. Ce service s’adresse à toutes les personnes désireuses de faire des rencontres et fonctionne quotidiennement.

L’agence s’intéresse à la rencontre sans but prédéfini et, à travers le processus qui mène à la rencontre, expérimente d’autres usages artistiques. Rencontre Service cherche à provoquer des situations, susciter des questionnements, concevoir et mettre à disposition des outils en vue d’une appropriation et d’une réflexion singulières par les internautes. C’est pourquoi, le médium Internet, permettant une consultation solitaire, paraît le plus adapté pour offrir à l’internaute un retour sur soi, sans autre objet que son individualité. Derrière son écran, derrière des images, un mot, l’internaute s’invente et engage une introspection que l’oeuvre initie. L’anonymat fait partie des modalités de Rencontre Service et conditionne l’inscription au catalogue.(1) Ainsi dégagé de toute fonction sociale, l’internaute peut librement construire son identité sans jamais être démasqué. Même si l’internaute répond sincèrement aux questions de l’agence et fait appel à ses véritables souvenirs, l’interprétation possible des images laisse toujours place au mystère et à la fiction.

L’agence offre un véritable service de rencontres, les internautes se rencontrent réellement et physiquement. Rencontre Service n’offre pas d’objet à contempler ni de message à assimiler, mais propose une expérience directe qui est une rencontre à deux. Ce rendez-vous qu’organise l’agence, cette invitation, n’est pas spectaculaire, il ne s’agit pas de mettre en scène ce moment, car il n’appartient qu’aux protagonistes, mais bien de le rendre possible. En libre circulation, l’oeuvre n’est pas circonscrite à une durée et à un espace dédié à l’art, mais se dissémine sur le réseau Internet. De par son titre, Rencontre Service, très répandu sur Google, l’internaute peut fortuitement se connecter sur le site. Explicite et utile, offrant la finalité d’une véritable rencontre, l’oeuvre peut ainsi s’immiscer dans tous les interstices laissés vaquant. Rencontre Service a donc potentiellement la possibilité de s’adresser à tous les publics. Rencontre Service est un projet né en 1999 à l’origine de quatre personnes : Vincent Dufour, Karine Lebrun, Jean-Marie Malot et Boris Salles. En silence depuis le début de l’année 2002, Rencontre Service, aujourd’hui à la seule initiative de Karine Lebrun, a repris ses activités en février 2004 sous la forme d’un site Internet et d’une agence de rencontres en ligne.

« Rencontre Service, parce que vos rencontres nous intéressent » est le slogan qui a réuni et continue de mobiliser plusieurs personnes autour de la notion de « rencontre ». Diverses collaborations ont nourri et fait évolué le projet tant conceptuellement que formellement.

Rencontre Service est un processus, qui me permet d’expérimenter et de développer un travail polysémique centré sur les questions de l’institutionnalisation de l’art et de l’identité. A travers ce projet, je cherche à investir des espaces inexplorés (2) sans pour autant chercher à échapper à l’institution ; d’une part, parce que je souhaite faire partie du débat artistique et que je revendique une visibilité de mon travail et, d’autre part, parce qu’il est aujourd’hui vain d’échapper à une institution réticulaire et globale. Rencontre Service emprunte ainsi sa forme à la société de services dans laquelle nous vivons et tente, avec les outils même de cette société, d’en dévier les finalités. Chercher des failles, des stratégies de propagation et questionner l’évidence de l’exposition artistique et de sa réception. S’inventer et exprimer ses identités sans se laisser définir par un genre, une fonction sociale ou une communauté qui limiteraient nos multiples
« possibles » est une question centrale posée à travers Rencontre Service et la pièce sonore, à quoi je ressemble ? Tentative 01, qui initie une série que je viens d’entamer à l’occasion d’une exposition au mois de novembre 2005. à la manière des sites de rencontres, Rencontre Service invite l’internaute à se présenter. Mais, au lieu de décliner son sexe, son âge et sa profession, la personne qui souhaite s’inscrire crée son portrait en donnant des images et un pseudonyme. Dans à quoi je ressemble ? Tentative 01, l’auditeur entend ma voix me décrire physiquement. Les nombreuses descriptions, évoquant toujours les mêmes régions de mon corps, émanent des personnes de mon entourage et s’enchaînent lentement. Des images mentales se forment chez l’auditeur et tout comme le dispositif de Rencontre Service, la représentation de l’Autre est ouverte et troublée. Ainsi, la représentation de soi est toujours envisagée à travers la rencontre avec l’Autre. L’Autre, dont le regard émancipé des étiquettes ne catégorise pas, au contraire, le regard se fait curieux, interrogateur, prolongeant le dialogue et la découverte.


Notes

1. Pour les détails sur les modalités de Rencontre Service, je vous invite à consulter le dispositif.
2. J’entends par « espaces » non seulement des lieux mais aussi des attitudes, et des usages artistiques.


 

L’art est une rencontre

Rencontre plutôt que relation ou reliance ou rapport. Rencontre quand même il n’est pas de relation ou de rapport. Rencontre entre des mots, entre des sons, entre des formes, entre des couleurs, entre des formes et des couleurs… Rencontre entre des choses, entre des choses et d’autres, entre des choses et des non-choses, rencontre avec l’autre… (Rencontre fortuite, disait Lautréamont). Rencontre susceptible de prendre différentes formes ou non-formes : composition, collage, assemblage, montage, mixage, métissage, cadavre exquis ou simple parataxe. Rencontre programmée ou due au hasard, objectif ou non. Rencontre entre un signifiant (toujours plus ou moins flottant) et un signifié (toujours plus ou moins déceptif). Rencontre entre ce qui aspire à faire sens et ce qui est tentative de remplissage de ce sens. Rencontre entre, de part et d’autre, demande de sens. Rencontre qui ne saurait jamais pleinement réussir sans jamais non plus totalement échouer. À la fois rencontre et résistance (à toute velléité d’imposition d’un sens). Rencontre (dans la coprésence comme dans la téléprésence et même dans l’absence) entre un « auteur » et un « public ». Rencontre interactive ou non, conviviale ou non. Rencontre, festive ou non, entre les différents membres d’un public (Rousseau, Lettre à M. d’Alembert sur son article Genève), rencontre constitutive de la notion même de public, et ce qu’il y ait, dès lors, auteur ou non. Rencontre autour d’une oeuvre, à l’occasion d’une oeuvre. L’art ne réside pas tant dans l’oeuvre qu’autour de l’oeuvre. Oeuvre qui n’est que pré-texte, voire même se trouve rejetée dans le paratexte. L’oeuvre n’est pas tant le produit de l’art que ce à l’occasion de quoi peut apparaître l’art. L’oeuvre, quant à elle, peut même disparaître. L’art se produit d’autant plus qu’il n’y a pas de produit de l’art. Et c’est le public qui, du même coup, tend lui-même à disparaître en tant que public de l’oeuvre, dès lors que l’oeuvre disparaît en tant qu’oeuvre. Rencontre « informelle » autour d’une non-oeuvre, autour d’une proposition qui n’est même pas nécessairement formulée en tant que proposition artistique.

Jean-Claude Moineau

Rencontre Service
Page d'accueil du site Internet de l'agence
 
Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations