ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 2006-2008 > Académie du vent - l'artiste permanent
 
Généralités

Partenaires
Dates et lieux
Conférence de presse
Catalogue
Agenda

Textes

Vers un art sans oeuvre, sans auteur, et sans spectateur, par
Stephen Wright

Pour un catalogue des arts
réputés illégitimes, par
Jean-Claude Moineau

Six points d'informations, par
Marie-Pierre Bathany

Performer la société, par
François Deck

Archiver la disparition, par
Alexander Koch

Emancipation, par Brian Holmes
Un manifeste hacker, par McEnzie Wark
La vie au point de mire, par Suely Rolnik

Amicale de la Biennale de Paris

Texte d'introduction, par Jean-Baptiste Farkas
1ère Amicale
2e Amicale
3e Amicale
4e Amicale
5e Amicale
6e Amicale
7e Amicale
8e Amicale
9e Amicale

Démarches

Académie du vent
Agence
Association A-R
Agendas Espaces
Au Travail
Au bout du plongeoir
Bourse du Travail Parallèle
Courants Faibles
Cyril Delage-triathlète
Expertises réciproques
Fondation Rosario Almara
Gang of Cupidon
Glitch
Guide des Buffets de Vernissage
Journée Libanaise du Taboulé
Infratecture
Il paraît que
Ikhéaservices

Incompatibles
International Benjamin Kit
L'art est l'entreprise
La Bergerie
Le Révérend Billy
Les Somnatistes
Name Diffusion
Madame Duplok
Médicaments
Mercado Ley
Microcollection
Musée des nuages
Mutuelle Ermut
Offre de temps de chômage
Ostsa
Paul-coureur de fond
Pinxit LM
Précaritas
Public Globality Gardens
Qantador
Que reste-t-il de Florian
Rencontre Service
Rue de la Gare
Saint-Thomas l’Imposteur
Soussan Ltd
Stratégies et Méthodes TB
Syndicat d'initiatives
Target Autononpop
That’s Painting Productions
Thermo-hygrographe
The Yesmen
The real world
Third Text
Visualinguistic
Voghchaberd
Y a trop d'artistes!
Ultralab
Ynbk

Annonces 1

Dans l’art contemporain on
trouve de tout, mais en moins
bien qu’ailleurs

Découvrez en vous l’artiste que
vous avez toujours rêvé d’être

I have nothing to show
and I’m showing it

Je vois l’art de plus en plus,
là où ça n’est pas fait exprès

Journée nationale d’abstention de fabrication de produits artistiques
La culture façonne par toutes
ses expressions une pratique
de l’obéissance

L’oeuvre fait écran à l’activité artistique
Participer aux recherches
d’un disparu

Un beau cadre de vie est
l’archétype de l’art du futur

Un art libéré de l’idée de l’art,
ce serait tout un art


Education

Apprendre l’histoire de l’art
à partir de silhouettes d’artistes

Ateliers de dessins
inaccessibles au regard

Recherches sur la visibilité
pour les non-voyants


Etudes

Etude sur la reconversion
du monde de l'art


Annonces 2

Agencement d’art
Achetez votre électricité
Accord juridique entre 2 parties
Appel à l'unité du Liban
Appel à candidatures Précaritas
Déclaration formelle d'existance
Désuétudes
Foyer des auteurs émergents
Insertions dans la presse
Jeu de société
Publicités
Recherche complices
Re-introduction du goût dans l’art
Supplément d’oeuvre

Compétences et incompétences

Compétences
Incompétences
Mutualisation des incompétences

Produits

Bière spéciale coupée à l’eau
Bière 8.7
Blanc
Cocktails
Collecteurs excréments de chiens
Confetti
Conservateur liquide universel
Eau du robinet au naturel
Extincteurs
Fontaine
Fantômes
Hygromètres
Isoloirs pour téléphones mobiles
Le diable
Les Marcel’s
Objets Dériviants
Oca-Ola
Outillage
Miel Béton
Tee-shirt XLs
Revaloriser les produits degradés

Services

Annulation d’espaces
Buffets de vernissages
Chargeur de téléphone portable
Contrats prévoyances obsèques
Déménagements
Destruction de lieux d’exposition
Déplacement d’oeuvres
Immortaliser votre amour
Inventaire des moins visibles
Locations de chaises de toile
Mesure de la qualité de vie
Motifs décoratifs
Nettoyage et entretien
Organiseur
Peinture en bâtiment
Piscines
Simulacres d’oeuvres nocifs
Superfiltre de perception
Transport de courrier à pied
Travaux de bâtiment
Un jeu de cartes
Visualisations des idées

Académie du vent - l'artiste permanent

Fondateur de Mass Moving à la fin du siècle passé et représentant la Belgique à la Biennale de Venise 1972, Bernard Delville se défini comme artiste permanent. Il s’intéresse au vent et construit des centrales éoliennes - notamment la première au monde dont les propriétaires sont des enfants. Son travail s’inscrit dans la continuité de Mass Moving.

Le 15 août 2001 la Coopérative « Allons en Vent » voit le jour. Elle est officiellement constituée en octobre. 44 parts de 400 euros sont souscrites par des sympathisants, parents et enfants. Un mât de 30 m est installé sur le Tienne du Grand Sart. Une campagne de mesures est commandée à la société 3E. Après 14 mois de mesures les résultats sont excellents, le site pouvant être considéré comme un des bons sites en Wallonie. La vitesse moyenne annuelle à 30 m est de 5.5 m/sec ce qui laisse augurer un vent de 6.0 m/sec à 75 m, une moyenne « rentable » à l’intérieur du pays.

[...] à Mesnil-Eglise, petit village belge blotti en pleine campagne, les habitants s’interrogent. Il y a 6 mois, une première éolienne s’est élevée sur les épaules du village voisin, Finnevaux. Déjà une petite révolution. Et voici que la société « Vents d’Houyet » en annonce une seconde pour mai 2005, sur la crête du Grand Sart. Mieux : il paraît que les propriétaires seront des enfants. À en perdre son patois. « Il y a vingt ans, j’avais déjà fait des mesures ici, à une époque où le renouvelable n’avait pas droit de cité, nous raconte Bernard Delville. Aujourd’hui beaucoup de choses ont changé : les machines sont performantes, le contexte est plus propice et la revente d’électricité verte facilitée ». Un vent si favorable que cet utopiste pragmatique reçoit l’an dernier une aide confortable de la Région wallonne et de l’Europe pour installer une éolienne à deux pas de son village et dont la production suffit à alimenter l’équivalent de 250 familles toute l’année. Mais l’homme ne s’arrête pas là. Outre le plus pour l’environnement, les 100 000 € annuels tirés de la revente d’électricité verte permettent désormais à la société spécialement créée, « Vents d’Houyet », de consacrer d’importants moyens à la sensibilisation.[...] Le reste de l’argent est investi dans une seconde éolienne, qui sera financée en grande partie par une coopérative d’enfants ». Le principe est simple : avec des participations à la construction de 100 euros par part, l’enfant-coopérateur, souvent parrainé par sa famille, se verra rétribuer une partie des revenus tirés de l’énergie éolienne produite. Il devient ainsi un véritable actionnaire de l’énergie alternative. « Dans un premier temps, comme la part de fonds propres est faible, avec 500 parts d’enfants (10% de l’ensemble de l’investissement), on va d’abord rembourser la banque, explique M. Delville. Après 2 ans, en principe, un petit revenu de 2% sera alloué aux coopérateurs. Ce revenu passera à 6% dès le remboursement de la Banque, au plus tard dans 11 ans. Plus il y aura d’actionnaires, plus vite l’emprunt sera remboursé. » Le regard de Bernard Delville porte loin, tiré par son enthousiasme sans borne. Derrière cette deuxième éolienne, se profile déjà une troisième : « La démonstration est intéressante pour montrer aux communes qu’elles devraient exploiter leurs ressources renouvelables ». La formule semble en effet séduire. Parents, parrains et grands-parents viennent de partout, du sud Luxembourg à Bruxelles. Un Belge a même pris des parts pour des enfants de Dakar. « Et tous demandent qu’on leur explique l’enjeu des énergies renouvelables. C’est très important, car le conseil d’administration de la coopérative est très attentif à la pérennité du projet, estimant qu’au-delà de l’enjeu financier, le rôle éducatif de l’initiative est prioritaire ».

Académiciens en air

Pour faire ce lien nécessaire entre les collines venteuses de Mesnil-Eglise et les classes de toute la Wallonie, Vents d’Houyet s’est offert un maillon de choix : l’Académie du Vent. Ici, dans l’antique école communale de Sart-Eustache, Isabelle Van Damme et Thérèse Gobert sont venues animer les élèves de « Madame Laurence ». Sur le grand tableau vert, l’institutrice inscrit « L’effet de serre » sous la date du jour.« Qu’est-ce qui pollue ? », demande Isabelle à la petite dizaine d’enfants de tous âges, réunis en une classe unique. «Les pelures de pommes de terre», répond le petit Bastien. « Les usines », enchaîne Christophe, l’aîné de la classe.

L’animatrice, par un jeu incessant de questions-réponses, amène alors son auditoire vers les notions d’effet de serre, les différents types d’énergies fossiles et renouvelables. Avant de parcourir une journée entière, du lever au coucher, en recommandant des petits choix quotidiens - de l’ampoule économique au vélo - et en expliquant le gain pour l’environnement, donc pour nous.[...]

Source texte: Billy-Globe (le site belge du Développement durable). Paru dans la revue Sortir du nucléaire nr 28. Crédits photos: Jean-Marc Donnay
Sources photos : http://www.vents-houyet.be


Construction de l’éolienne de Finnevaux

Construction de l’éolienne de Finnevaux

Bernard Delville, artiste permanente et ses collaborateurs.

Construction de l’éolienne de Finnevaux

Construction de l’éolienne de Finnevaux

Construction de l’éolienne de Finnevaux
Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations