ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 2004 > Foreign Affairs
 
Foreign Affairs

Le rapport de la CIA est un ensemble d'information très complet, voir objectif, sur la Roumanie. Le projet propose une vision extérieure de la Roumanie, un pays qui est à un stade de développement social économique et culturel typique des pays des Balkans anciennement communistes. L'œuvre consiste dans le rapport même, une simple document d'une dizaine de pages. La quantité de données contenues dans ce rapport, l’exactitude des informations concernant la géographie et l’histoire de la Roumanie, les statistiques économiques et sociales précises et l’analyse politique, ont attirés notre attention.

Archives de la Biennale de Paris 2004, Foreign Affairs
Les informations contenues dans ce rapport sont structurées ainsi : introduction, géographie, population, gouvernement, économie, communication, transport, armée, et politique étrangère. Le rapport est mis à jour progressivement et les listes sont changées afin d’offrir au public les informations les plus récentes. La diversité culturelle et ethnique des Balkans, mais surtout la véhémence du discours nationaliste des différentes entités qui composent la nation, nous ont décidé à faire une description de la Roumanie (et une description implicite des Balkans), d’où soit absente la passion induite par l’idéologie nationaliste. Nous pensons que le recours à ce rapport statistique est préférable à une approche visionnaire des « zones extrêmes ». Nous adoptons une position d’intermédiaire entre la Roumanie réelle et les publics des expositions pour répondre au contexte délicat d’une telle exposition. Les tentatives qui ont été faites pour faire comprendre en Europe de l’ouest la logique existentielle, complexe, des pays d’Europe du sud se sont souvent soldées par un échec. Ne souhaitant pas nous projeter affectivement avec un point de vue critique ou créatif relatif au concept de l'exposition, nous préférons utiliser la vision d'un œil extérieur. Tels les carnets de bord ou comme d’autres descriptions des Balkans écrites par des étrangers, le rapport de la CIA présente un espace en utilisant un langage spécifique dans ce cas, caractérisé par le pragmatisme. Faire appel à l’œil objectif de l’ « étranger » est une idée liée au mythe local du sauveur extérieur au système qui offre des solutions idéales aux problèmes économiques et sociaux. La présentation du rapport de la CIA, le principal fournisseur de renseignements de la machinerie étatique politique américaine à un moment où la politique étrangère américaine est substantiellement différente de la politique étrangère européenne, entraîne nécessairement la recréation, dans une certaine mesure, des tensions politiques dans l’espace d’exposition. Une des questions légitimes que l’on se pose après avoir lu le rapport est : «Quelles seront demain les conséquences de la surveillance attentive de ces espaces qui existent à un stade latent comme la Roumanie ? ». Ciprian Muresan et Mihai Pop
Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations