ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1980 > Manifestations annexes
 
Généralités

Dates et lieux
Patronage
Entreprises partenaires
Remerciements
Conseil d'administration
Commissaires nationaux
Commissariat général
Comité de sélection
Bourses
Crédits

Messages

Pontus Hulten
Bernadette Contensou

Jean-Cahen Salvador
Georges Boudaille

Commentaires

L'air du temps
Configuration horizontale
Toutes les avants-gardes sont vieilles
Le service de renseignements artistiques
Peut-on être jeune artiste aujourd'hui?
Remarques sur les artistes italiens
Vers une renaissance de la photographie
L'enfance de l'art
L'art de la vidéo
California vidéo
Performance-intervention
Le puzzle mis en pièces
Le nouveau télégraphe
Le dilemme de l'internationalisme

Sélection de participations

Tony Oursler
Sophie Calle

Alain Fleischer
Paul Devautour
Martine Aballea
Gloria Friedmann
Mimmo Paladino
Jean-Marc Bustamante

Groupes

Groupe Normal
Paisaje Imaginario
Saeta om production
Socialist Patient Kollective
Groupe Etcetera
System'art
Ecart
Atem

Colloques sur l'art actuel

Reinhard Wilke
Jean-Marc Poinsot
Programme des débats

Section architecture

Programme des conférences
L'architecture à la Biennale de Paris

La première biennale d'architecture au Centre Pompidou
Pourquoi choisir le thème de l'urbanité ?
A la recherche de l'urbanité
Index de l'Urbanité

Sections annexes

Programmes spéciaux
Manifestations annexes
Le livre
Revues d'art
L'électrographie
Un nouveau courant musical

Section vidéo

Dan Boord
Ante Bozanich
Robert Cahen
John Caldwell
Thierry Cauwet
Elisabeth Chitty
Malcolm Ellis
Noël Harding
Kate Craig
Jacqueline Dauriac
Deaf Theater
Randall-Bendinelli
Joe Rees
John Jebb
Max Almy
Tony Labat
Yonemoto
Pierre Minot
François Pain
Jan Peacock
Patti Podesta
Patrick Prado
Rendall-Sklan
Nina R. Salerno
Ilène Segalov
Thierry Kuntzel
Catherine Ikam
Ahlstrom-Molin
Helen de Michiel
Jean-Paul Fargier
Sutherland-Walker
Wennberg-Nessim
Pier Etienne Marton
Dominique Belloir

Section performance

Orlan
Jill Orr
Max Dean
Misa Savic
leigh Hobba
Joël Hubaut
Nicole Croiset
Joëlle Leandre
Daniel Grenier
John Greyson
Kim Tomczak
Dimitri Alithinos
Isabelle Bedou
Billedstofteater
Peter Trachsel
Wille-Pepermans
Catherine Parisot
Timothy Denis Clark
Thérèse Ampe-Jonas

Section arts plastiques,
photo et installation


Sara Holt
Nora Iniesta
Pierre Joly
Latika Katt
Jang-Sup Kim
Yong-Jin Kim
Dave King
Serhat Kiraz
Eva Klasson
Aki Kuroda
Micha Laury
Henny Lie
Ben Mark
Una Maye
John Aiken
David Angles
John Armstrong
Artistes chinois
Joseph Asher
Rhea Bailey
José Barrias
Maggie Bauer
Bernard Bazile
Milton Becerra
Robert Brandy
Peter Briggs
Imre Bukta
Pat Bruder
Enzo Cucchi
Gitte Daehlin
René Daniels
Boris Demur
Tom Drahos
Felim Egan
Robert Fish
Martin Gale
Ivan Galeta
Irina Gebuhr
Lloyd Gibson
Horst Glasker
Niels Hafstein
Jockel Heens
François Helt
Paul Hempton
Pidder Auberger
Luciano Bartolini
Patrice Alexandre
Philippe Guerrier
Marc Giai-Miniet
Danièle Degli Angeli
Kees de Goede
Harrie de Kroon
Philippe Deleglise
Jean-Pierre de Roo
Chiara Diamantini
Edwin Easydorchik
Torben Ebbesen
Carolus Enckell
Antonio Faggiano
Bernard Faucon
Gérard Garouste
Roland Flexner
Raymond Gervais
Jin Sik Hyung
Ami Ingolfsson
Michel Jaffrenou
Ralf Johannes
Jukka Makela
John Massey
Dany Matthys
Ivan Messac
Motti Mizrahi
Leonel Moura
Ahmed Nawar
Edouard Nono
Mazza - Perazzo
Hero Kanakakis
Christiane Mobus
Francis Limerat
R Edward Hunter
Margret Litzlbauer
Mroszczak-Sikora
Mrinalini Mukherjee
Hans-Martin Kusters
Marie-Jo Lafontaine
Georges Lazongas
Guy Lemonnier
Andrzej Szewczyk
Penti Sammallahti
Philippe Thomassin
Hannu Vaisanen
Henk Van Woerden
Ghislaine Vappereau
Emmanuel Saulnier
Ben Sleeuwenhoek
Thomas Hern Gren
Dominique Gauthier
Jürgen Partenheimer
Gianfranco Notargiacomo
Jean-Claude Domenjoz
E Thorgils Fridjonsson
F Jourdan-Gassin
Kyriakos Katzourakis
Susan K. Britton
Robert Bruyninckx
Fernando Calhau
Bruno Carbonnet
Bruno Ceccobelli
Marek Chlanda
Patrick Connor
Graça Coutinho
Zoran Belic Weiss
Baghdad Benas
Stephenie Bergmann
Domenico Bianchi
Bernard Borgeaud
Michael Crowther
A Cuenca Sigaretta
Chan-Seung Chung
I Champion-Metadier
Marianne Heska
Nenad Petrovic
Andreas Pfeiffer
José Pitteloud
Patricia Plattner
Hannes Priesch
Roberto Real De Leon
Keith Reeves
José Resende
Georges Ripley
Carlos Rodriguez
Juliao Sarmento
David Craven
François Hers
Muriel Olesen
Kirsten Ortwed
Hyun-Ki Park
Amrut Patel
Nigel Rolfe
Franz Rosei
Pierre Rovere
Geza Samu
Michel Sauer
Johan Scott
Kees Smits
Aldo Spoldi
Nahum Tevet
Martial Thomas
Brian Thompson
Daniel Tremblay
Gouider Triki
Klaus Von Bruch
Ryszard Wasko
Pierre Weiss
Dan Wiren
Denmark
Babou
Gaëtan

Cinéma expérimental

Ellie EPP
Jakobois
Claude Duty
David Dye
Peter Horree
Vincent Grenier
Jan Katelaars
Pierre Jouvet
Pascal Auger
Anna Ambrose
Patrick Barberis
Guy Fihman
Film Road Show
Bertrand Gadenne
Philippe Gasnier
Unglee
Andreas Valissaropoulos
Corinne Vandersleyen
Ryszard Wasko
Edouard Beux
Patrick Bensard
Yann Beauvais
Balcells - Bonet
Michel Bulteau
Pierre Bressan
Christian Bidault
Gérard Courant
Jean-Pierre Ceton
Gianni Castignoli
Gérard Cairaschi
François Desnus
Robert Fearns
Paul de Nooijer
Eric Deneuville
Christian Lebrat
Hartmut Lerch
Michel Nedjar
Stuart Pound
Bernard Roue
Martine Rousset
Iannis Tritsibidas
Peter Ungerleider
Claudine Eizykman
M Huerga Guerrero
Fantini-Tagliaferri
Jean-Paul Dupuis
Patrick Lindenmaier
Hommage à Malaval
Daniel Singelenberg
Dominique Willoughby
Jean-Pascal Auberge
Jean-Michel Bouhours
Stéphane Deluermoz
Klonaris-Thomadaki
Jean-Jacques Jouet
Thanassis Rentzis
Frédéric Jaulmes
J William Morder
Pierre Louaver
Edward Luyken
Stephan Marti
Sakis Mavrelis
Ross MC Laren
Moll-Ramp
Kirk Tougas
David Wharry
Ivan Zulueta
Pierre Rovere
Tony Sinden
Tor Svae
Manifestations annexes


Association Katia-Pissarro
59 rue de Rivoli
75001 Paris

Thérèse Ampe-Jonas

Rencontre d'un lieu et du hasard. ... l'action se déroule dans l'appartement du 3e étage droite face, 59 rue de Rivoli. Appartement blanchi, composé de deux pièces avec trois fenêtres donnant sur la rue... j'y vivrai, près d'un miroir cheminée... II y aura de grandes photos-recto-verso transportables d'environ 1 mètre 75 de haut et un tracé sur le parquet... des actions se dérouleront en état d'urgence... un plan de l'appartement et un programme seront donnés à l'entrée.

Dates : du 18 septembre au 4 octobre 1980
(Vernissage : jeudi 18 septembre de 19h00 à 22h00)



Galerie Stadler
51 rue de Seine
75006 Paris

Jaffrenou
Bousquet

Vidéosculptures de la série des Pièces de Musées. Organisation du son : Leigh Landy. De la conception à la réalisation des sculptures vidéo, il y a tout un cheminement à faire et à prolonger au-delà de ce que peuvent narrer les « tableaux » exposés à la Galerie Stadler. Pour ce faire il est déjà possible de rester en station devant OTTO-BUS, sculpture vidéo à caractère répétitif, de découvrir CHANTIER INTERDIT AU PUBLIC, vidéo sculpture où la durée est vouée à la déconstruction.

Du 18 septembre au 15 octobre 1980.



Galerie Nancy Gillespie-Elisabeth Laage
24 rue Beaubourg
75003 Paris

Martine Aballea
Gloria Friedmann
Andreas Pfeiffer

Martine Aballea : je cherche des formes de désorientation nouvelles et agréables. Gloria Friedmann : les oeuvres de Gloria Friedmann ne sont ni des photographies ni des peintures mais plutôt une perversion de ces deux média. La femme et les objets présentés se tiennent à égale distance du spectateur et de l'autre face du réel. Andreas Pfeiffer : changer la lecture des images par leur suite : composer dans un sens presque musical : jouer sur les rapports, l'évolution d'une image, d'une phrase à l'autre ; créer un tout qui vit par la dynamique des semblances et différences, qui suggère au lieu d'illustrer.

Du 18 septembre au 18 octobre 1980.
(Vernissage épidémique le 18 septembre de 19h00 à 23h00)



Galerie Lara Vincy
47 rue de Seine
75006 Paris

Joël Hubaut

Centre Kultur Kontrol Epidemia. Détachement des transmissions Galerie Lara Vincy, Paris. L'installation CKKE, détachée, Galerie Lara Vincy, comporte : une pièce murale de 15 bandes papier ordinateur de 40 x 230 cm chacune, devant lesquelles sont disposés au sol 15 magnétophones mini-cassettes diffusant une bande-son spécifique à chacune des bandes ordinateur, intitulée réflecteur d'épidémie culturelle. Un vidéo-ordinateur télex qui m'autoportraitise sur bande de papier. Une radio CB récepteur-émetteur. Sur chaque bande est inscrit un mixage d'information culturelle issue des différentes lectures de Joël Hubaut, correspondant au temps de réalisation des bandes ordinateur. Ces textes devenus écriture, graphie révèlent son identité. Dualité ambiguë entre le texte culturel mixé jusqu'à l'anonymat devenu une image par la graphie personnelle et les auto-portraits réalisés et programmés par une machine. La proposition de « communication » si préoccupante dans l'art actuel est « obtenue » à l'aide de la radio CB dans l'espoir de diffuser cet utopique message individuel et dérisoire...

Du 20 septembre au 18 octobre 1980.



Galerie Liliane et Michel Durand-Dessert
43 rue de Montmorency
(1er étage)
75003 Paris

Gérard Garouste

Le travail de Gérard Garouste exposé à la Biennale de Paris, se présente sous la forme d'un grand tableau figuratif. Il fait référence, de par sa composition, à un lieu bien particulier qui n'est pas celui de la Biennale. Cet espace autre est la Galerie Durand-Dessert, dans laquelle, pendant la même période d'exposition, sera présenté ce qui semble être la continuité de ce même travail : selon le parcours d'un promeneur, s'établit, par l'apparition et la disparition d'objets derrière les murs et fenêtres de cette galerie, la règle d'un jeu qui nous renvoie au tableau manquant. Par le tableau déplacé de son lieu d'origine, exposé à la Biennale, et sa complémentaire « La règle du Jeu » de la galerie Durand-Dessert, sont mises en situation les deux « écritures » d'un même discours, l'une se réclamant de Classicisme, l'autre de Modernisme. Leur confrontation suppose un troisième élément qui, s'il n'est pas réellement perceptible, reste du moins ce qu'il y a de plus important dans ce travail : la trame d'un piège. Reste à savoir si, de celui-là nous serons dupes ?

Du 20 septembre au 3 novembre 1980.



Galeries Debret
(Centre Culturel du Brésil)
28 rue La Boétie
75008 Paris

Luis Grégorio
Claudio Tozzi
José Resende

« Luis Gregorio et Claudio Tozzi sont deux jeunes parmi les plus brillants de l'art brésilien. Tous deux sont tournés vers l'aspect urbain et reflètent la formation des grandes villes brésiliennes, spécialement celle de Sao Paulo. Gregorio se tourne vers la figure humaine et vers le visuel urbain à la recherche de la solitude et de l'identité. Tozzy se tourne vers l'objet et le paysage, identifiant les choses tropicales avec une critique et tendre ironie. Et le sculpteur José Resende représente au Brésil une jeune tradition de recherche des raisons fondamentales, de l'essence de l'art et de l'objet artistique. Par ailleurs, il maintient son ceuvre à la limite maximale et dans la possibilité de tension entre la forme et le concept ». Jacob B. Klintowitz

Du 20 septembre au 15 octobre 1980.
(Vernissage le 20 septembre à partir de 14h00)



Galerie Yvon Lambert
5 rue du Grenier Saint-Lazare
75003 Paris

Jan Dibbets
Jean-Luc Vilmouth



Galerie Ghislain Mollet-Viéville
26 rue Beaubourg
75003 Paris

Ghislain Mollet-Viéville, Jean-François Brun, Jean-Claude Lefèvre, Dominique Pasqualini, Claude Rutault proposeront à partir de septembre 1980, des travaux tendant à prouver qu'il n'est plus possible de montrer une oeuvre d'art sans changer les conventions qui font d'un lieu une galerie, cette dernière ayant sa fonction à l'intérieur de/en accord avec une réflexion artistique qui aujourd'hui perturbe les structures et modes de présentation habituelles

A partir du 20 septembre 1980.



Galerie Chantal Crousel
80 rue Quincampoix
75003 Paris

Tony Cragg

Tony Cragg crée des oeuvres à partir d'objets trouvés, dont il accentue l'anonymat quant à leur fonction et leur forme. Il veut éviter toute référence à une « qualité » ou à une « écriture » artistique.

Du 20 septembre au 23 octobre 1980.



Centre Culturel Suédois
(dans les jardins)
11 rue Payenne
75003 Paris

Lars Ahlstrom
Hans Anders Molin

« Ecorchement d'un paysage »
Lars Ahlstrôm et Hans Anders Molin participent à la Biennale de Paris avec un film vidéo montrant leurs oeuvres Simultanément ils présentent dans les jardins du Centre Culturel Suédois une exposition « Ecorchement d'un paysage ». Les deux artistes ont créé une technique qui permet de faire des emprunts exacts des détails de leur paysage natal au Nord de la Suède. Les « peintures » de Ahlstrôm et de Molin deviennent des surfaces découpées de la nature un superréalisme équivalent à la réalité, et la dépassant.

Du 22 septembre au 2 novembre 1980.



Fondation des arts plastiques et graphiques
11 rue Berryer
75008 Paris

Graphies, typographies, écritures

Coordonné par Marc Dachy et Jérôme Peignot.
Une pièce est consacrée à la typographie des avant-gardes historiques, les autres salles montrent le développement des écritures d'artistes depuis 1945 comme l'expression du graphe, gestuel et manuel (Dotremont et Brion Gysin y sont présentés comme les initiateurs de cette forme qui se distingue de l'esthétique calligraphique). En particulier est révélé le travail de graphie et d'écriture de Sophie Podolski et des aspects méconnus de la typographie en France.

Du 23 septembre à la fin novembre 1980.



Institut Polonais à Paris
31 rue Jean Goujon
75008 Paris

A l'occasion de la Xle Biennale de Paris, l'Institut Polonais présentera une exposition de jeunes artistes polonais (dessins, gravures) :

Andrej Bartczak (Lodz)
Izabella Gustowska (Poznan)
Artur Tajber (Krakow)
Zbigniew Zupnik (Krakow)

Du 24 septembre au 10 octobre 1980.



Goethe Institut
Centre Culturel Allemand
31 rue de Condé
75006 Paris

De la photographie

H.P. Adamski
Peter Auberger
B. Johannes Blume
Claus Bohmler
Walter Dahn
Hans Peter Feldmann
Jochen Gerz
Dieter Hacker
Dietmar Kirves
Edmund Kuppel
Hilmar et Renate Liptow
Sigmar Polke
Klaus Ritterbusch
Michel Sauer
Helmut Schweizer
Andreas Seltzer

Sur la photographie
L'intérêt croissant que les artistes portent à la photographie est typique pour les années 70. On peut y distinguer deux tendances. A côté de la tendance qui se sert, sans complexe aucun de la photographie pour conserver des actions ou des performances, il existe une deuxième tendance qui thématise la photographie elle-même : sa psychologie, ses mythes, son usage individuel et social, les rites et les habitudes de perception qui lui sont propres, etc. L'intérêt artistique pour la photographie est un phénomène international ainsi on rencontre des représentants du mouvement cité ci-dessus en dernier presque dans la totalité des pays. Mais dans aucun pays il y en a probablement autant qu'en RFA. L'exposition montre les oeuvres de 20 artistes allemands, créées dans les années 1970 à 1980. Herbert Molderings

Du 9 octobre au 30 janvier 1980.



Goethe Institut
Centre Culturel Allemand
17 avenue d'léna
75016 Paris

Les éditeurs de livres d'artistes en Allemagne
(1970-1980)

Hanslörg Mayer (Stuttgart), Hundertmark (Cologne), Rainer Verlag (Hambourg), Lebeer-Hossmann (Hambourg), Howeg (Zünch), Produzenter galerie (Münich), Boa Verlog (Münich), S-Presse (Münich), Neue texte (Linz), Stâhli (Zünch).

Des revues alternatives comme Sondern, Zweitschrift, Avsgabe, Reaktion, Volksfoto, Soft Need, Reflection Press, Omnibus News... Premier panorama de l'art autre en Allemagne à travers l'édition et les revues, avec une information complémentaire sur les lieux, centre de documentation et de diffusion en Allemagne, Suisse, Autriche. Exposition d'un catalogue. Réalisé par Michel Giroud.

Du 15 octobre au 15 novembre 1980.

Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations