ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1971 > Brésil
 
Généralités

Dates et lieux
Collaborations
Parc Floral de Paris
Patronage
Bourses

Textes

"Un hangar, des cables
et des baches",
J Nouvel, F Seigneur


"La communicationà distance
et l'objet esthétique", JM Poinsot


"Films d'artistes",
A Pacquement


"Art conceptuel : pratique
et théorie", A. Pacquement


"L'utilisation du langage dans
l'art conceptuel", C Millet


"Dessinateurs de presse",
C. Bouyeure


"Hyperréalisme",
D Abadie


Concept

Joseph Kosuth
Art and Language
Robert Barry
Victor Burgin
lan Burn
Giulio Paolini

Hyperréalisme

Gérard Titus-Carmel
Balthasar Burkhard
De Andrea
Klaus Bottger
Cynthia Carlson

Envoi

lan Baxter
Eric Andersen
Bernard Amiard
Noël Dolla

Interventions

Monika Baumgartl
Alighiero Boetti
Pier Paolo Calzolari

Travaux d'équipe

Atmosfield
Catalyseur urbain
Enviromental control
Frech air from lowland paradise
Cognition aerodynamic
I am system
Primar demonstrationen
Elevision interruption system
Terme relationnel

Films d'artistes

Vito Acconci
Christian Boltanski
Bruce Naumann
Jannis Kounellis
Dan Graham
Dennis Oppenheim
Richard Serra
Laurence Weiner
Richard Long
Giovanni Anselmo
Joseph Beuys
Alighiero Boetti
Daniel Buren
Gilbert and George
Mario Merz

Manifestations annexes

Invités du commissariat général
Le concept financier par Iris Clert
Atelier de création radiophonique
Jeunes peintres japonais
L'aliment blanc de Malaval
Dessinateurs de presse
Musique contemporaine
Galerie Darthea Speyer
Architecture-Urbanisme
Chronographismes 71
Composition musicale
Edition d'estampes
Films de cinéastes
Galerie Arnaud
Photographie
Groupe Zebra
Mel Ramsden
Interventions
Canada 4/3
Stampfli
Option 4
Envois
Kudo

Pays participants

Allemagne
Argentine
Autriche
Belgique
Bolivie
Brésil
Canada
Ceylan
Chili
Chypre
Colombie
Corée du Sud
Costa-Rica
Côte d'Ivoire
Danemark
Egypte
Equateur
Espagne
Etats-Unis
Finlande
Grande-Bretagne
Grèce
Guatemala
Hongrie
Inde
Irlande
Italie
Japon
Madagascar
Malaisie
Maroc
Nicaragua
Panama
Pays-Bas
Philippines
Pologne
République Dominicaine
Sénégal
Suède
Suisse
Tunisie
Turquie
URSS
Uruguay
Venezuela
Yougoslavie

Brésil

Commissaire national : Rubens RICUPERO
Secrétaire d'Ambassade.

Le Brésil est représenté par quatre artistes qui témoignent de notre liberté de création et de nos affinités avec les tendances expérimentales de l'art contemporain.

L'universalité des expressions plastiques présentes à cette manifestation ne s'oppose pas aux racines purement nationales brésiliennes, à l'exception peut-être de Carlos Moraes; sa résidence parisienne et son origine "carioca" (Rio de Janeiro) contribuent à lui donner un mode d'expression dénué de caractère local. La vision de cet artiste est une conséquence de sa philosophie, d'une pure interprétation du pop'art venu de l'image publicitaire née internationale et apatride.

Claudio Paiva inscrit son travail dans la réalité brésilienne, dans sa réalité de l'arrière-pays, d'une région humble et pauvre, transformant en un jeu aux réminiscences enfantines l'exercice épuré d'un art conceptuel. Des poèmes à trois dimensions, c'est ainsi que Claudio Paiva définit son travail pour la Biennale de Paris. L'invention a toujours été le signe du témoignage de ce jeune artiste. Ses dessins et ses peintures s'identifiaient aux origines des propositions du pop'art, mais lui ajoutaient une touche de fantaisie et de déformation humoristique. II évolua vers des dessins et sculptures conceptuels nés d'un double élan : la réalité brésilienne et le souvenir de l'enfance. Lui-même dit : "La réalité brésilienne, les coutumes (fanions de la Saint-Jean), le journal, le souvenir de l'enfance, le "Kitsch", les monuments, les dates historiques, la vie quotidienne, etc. sont des moyens d'où je tire des éléments pour mes jeux d'idées. Les idées surgissent dans la rue, sur la plage, dans mes promenades. Ensuites elles sont élaborées en projets dans lesquels je cherche une synthèse, où je cherche à rendre l'oeuvre essentielle et nette".

Jose Tarcisio apporte à son travail, qui vit de l'intervention du spectateur (ambiance funèbre) également lié à l'art conceptuel (réflexion sur la mort de l'art), la forte empreinte de son origine du "sertao". Si dans l'art conceptuel les matériaux et les moyens sont secondaires, cela ne veut pas dire que l'on puisse refuser l'attitude d'un artiste qui propose à l'esprit la solidité du matériel et l'exubérance des moyens. C'est le cas de Jose Tarcisio. Son origine du Nord-Est est présente dans ses travaux où sont mis en oeuvre couleurs et rythmes de la naïve production populaire des foires de l'arrière-pays. Comme sa formation culturelle est présente, par l'absorption intelligente et opiniâtre de tout un chemin de lutte et de métamorphose de la réalité, c'est avec la même ironie qu'il s'interroge sur la mort de l'art, en un temps où le geste radical de l'éliminer se transforme en un autre aspect de plus en plus vital du même inévitable désir de créer des situations artistiques.

Vanda Pimente peut être classer dans la catégorie de l'hyperréalisme. Son art se situe rapidement au centre. L'interférence du spectateur, car Venda, dans sa passion de reproduire des "circonstances environnantes" des plus prosaïques, ne se contente plus de les peindre, elle construit, projette, réalise. Son oeuvre présentée à la Biennale de Paris s'intitule "Coin de rue"; l'iconographie et le réalisme caractéristiques du pop-art sont soulignés par un chromatisme métaphysique. C'est l'aspect le plus trivial et le plus quotidien de la réalité urbaine, éclairé par une lumière qui la transfigure, non sans dénoncer et révéler les milieux solitaires de la vie moderne. Son personnage, absent mais latent, est l'homme commun.

Walmir AYALA


Lindenberg CARDOSO
(composition musicale)

Fernando CERQUEIRA
(composition musicale)

Fernando DUARTE
(films de cinéastes)

Hélio EICHBAUER
(scénographie)

José Armando FERRARA
(scénographie)

Marco Antonio GUIMARAES
(composition musicale)

Carlos de MORAES
(dessin)

Marlos NOBRE
(composition musicale)

Claudio PAIVA
(intervention)

Wanda PIMENTEL
(intervention)

Rubens RICHTER
(films de cinéastes)

José TARCISIO
(intervention)

Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations