ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1971 > Galerie Arnaud
 
Généralités

Dates et lieux
Collaborations
Parc Floral de Paris
Patronage
Bourses

Textes

"Un hangar, des cables
et des baches",
J Nouvel, F Seigneur


"La communicationà distance
et l'objet esthétique", JM Poinsot


"Films d'artistes",
A Pacquement


"Art conceptuel : pratique
et théorie", A. Pacquement


"L'utilisation du langage dans
l'art conceptuel", C Millet


"Dessinateurs de presse",
C. Bouyeure


"Hyperréalisme",
D Abadie


Concept

Joseph Kosuth
Art and Language
Robert Barry
Victor Burgin
lan Burn
Giulio Paolini

Hyperréalisme

Gérard Titus-Carmel
Balthasar Burkhard
De Andrea
Klaus Bottger
Cynthia Carlson

Envoi

lan Baxter
Eric Andersen
Bernard Amiard
Noël Dolla

Interventions

Monika Baumgartl
Alighiero Boetti
Pier Paolo Calzolari

Travaux d'équipe

Atmosfield
Catalyseur urbain
Enviromental control
Frech air from lowland paradise
Cognition aerodynamic
I am system
Primar demonstrationen
Elevision interruption system
Terme relationnel

Films d'artistes

Vito Acconci
Christian Boltanski
Bruce Naumann
Jannis Kounellis
Dan Graham
Dennis Oppenheim
Richard Serra
Laurence Weiner
Richard Long
Giovanni Anselmo
Joseph Beuys
Alighiero Boetti
Daniel Buren
Gilbert and George
Mario Merz

Manifestations annexes

Invités du commissariat général
Le concept financier par Iris Clert
Atelier de création radiophonique
Jeunes peintres japonais
L'aliment blanc de Malaval
Dessinateurs de presse
Musique contemporaine
Galerie Darthea Speyer
Architecture-Urbanisme
Chronographismes 71
Composition musicale
Edition d'estampes
Films de cinéastes
Galerie Arnaud
Photographie
Groupe Zebra
Mel Ramsden
Interventions
Canada 4/3
Stampfli
Option 4
Envois
Kudo

Pays participants

Allemagne
Argentine
Autriche
Belgique
Bolivie
Brésil
Canada
Ceylan
Chili
Chypre
Colombie
Corée du Sud
Costa-Rica
Côte d'Ivoire
Danemark
Egypte
Equateur
Espagne
Etats-Unis
Finlande
Grande-Bretagne
Grèce
Guatemala
Hongrie
Inde
Irlande
Italie
Japon
Madagascar
Malaisie
Maroc
Nicaragua
Panama
Pays-Bas
Philippines
Pologne
République Dominicaine
Sénégal
Suède
Suisse
Tunisie
Turquie
URSS
Uruguay
Venezuela
Yougoslavie

Galerie Arnaud

Oeuvres récentes de Ado

a)... avez-vous bien retenu la leçon ?
Des phrases impressionnantes voient résider aujourd'hui le pire des malheurs dans ces remèdes qui, prenant le parti de la maladie, la subjuguerait encore. Là est le ressort de notre modernité... D'autre part, c'est dans l'encre que l'on peut sentir toujours mieux certains de nos "dessins impériétrables" cédés le pas à une "foi en l'homme" protéiforme : et ici ; c'est mettre d'emblée tous les modes poétiques au monde, tous les affranchissements, et des jeux troubles aussi - ou si ce n'est au monde, du moins en page. Aussi pour résumer : la proximité indiscrète des choses est notre seule mémoire, et sa dernière circonvolution au surplus les résoud ; d'où : le monde est vigoureux !

b)... où il sera dit que...
Faisons un effort dans le degré et le relatif. A imaginer : un état dont le propos extérieur ne serait pas d'en avoir l'expérience (comme on le dit pour ce qui est de la conscience et des sous-sols), ainsi qu'une expression ne mésusant pas de ce qu'elle réalise. Nous nous éveillerions par là à quelque chose d'unique, illustrant l'exacte mitant de notre activité... Mais, nous avons toujours figuré cette pose rigoureuse par quelques hybridations et le jeu de confluences. Aussi déduisons-nous mal ce qu'Ado vérifié par delà même la fragmentation de son désir, ou d'une prolongation indéterminée, si ce n'est la mise en oeuvre de cette exemplaire absurdité.

c)... la joie et la performance ?
Ce qui s'est vérifié dans toute sa prédominance - ce à quoi il nous était non seulement dit de nous contenter, mais de s'y accomoder - déplace aujourd'hui les perspectives de son bon vouloir. Nous voici pris à rebrousse poil dans notre familiarité poétique conquise d'autrui.

Alors d'un tout bien compromettant, parce qu'ajusté d'une façon parfaite à l'éventualité de son investigation déduite, nous poursuivrons un phantasme de théorisation pour nous retrouver enfin à cette place attitrée : la bonne périphérie du monde, où l'intuition ne se déprendra jamais du pourtour des choses quand même elle les renverrait à un ordre inconnu de tous.

Maintenant, Ado accroche le ciel à la terre par une charnière vague, et tout subitement envisagerait la violence...

Jean-Loup Majewski

Galerie Arnaud
212 boulevard Saint-Germain
75006 Paris

Exposition du 7 octobre au 6 novembre 1971
Vernissage le jeudi 7 octobre à 18h00
Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations