ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1971 > Galerie Darthea Speyer
 
Généralités

Dates et lieux
Collaborations
Parc Floral de Paris
Patronage
Bourses

Textes

"Un hangar, des cables
et des baches",
J Nouvel, F Seigneur


"La communicationà distance
et l'objet esthétique", JM Poinsot


"Films d'artistes",
A Pacquement


"Art conceptuel : pratique
et théorie", A. Pacquement


"L'utilisation du langage dans
l'art conceptuel", C Millet


"Dessinateurs de presse",
C. Bouyeure


"Hyperréalisme",
D Abadie


Concept

Joseph Kosuth
Art and Language
Robert Barry
Victor Burgin
lan Burn
Giulio Paolini

Hyperréalisme

Gérard Titus-Carmel
Balthasar Burkhard
De Andrea
Klaus Bottger
Cynthia Carlson

Envoi

lan Baxter
Eric Andersen
Bernard Amiard
Noël Dolla

Interventions

Monika Baumgartl
Alighiero Boetti
Pier Paolo Calzolari

Travaux d'équipe

Atmosfield
Catalyseur urbain
Enviromental control
Frech air from lowland paradise
Cognition aerodynamic
I am system
Primar demonstrationen
Elevision interruption system
Terme relationnel

Films d'artistes

Vito Acconci
Christian Boltanski
Bruce Naumann
Jannis Kounellis
Dan Graham
Dennis Oppenheim
Richard Serra
Laurence Weiner
Richard Long
Giovanni Anselmo
Joseph Beuys
Alighiero Boetti
Daniel Buren
Gilbert and George
Mario Merz

Manifestations annexes

Invités du commissariat général
Le concept financier par Iris Clert
Atelier de création radiophonique
Jeunes peintres japonais
L'aliment blanc de Malaval
Dessinateurs de presse
Musique contemporaine
Galerie Darthea Speyer
Architecture-Urbanisme
Chronographismes 71
Composition musicale
Edition d'estampes
Films de cinéastes
Galerie Arnaud
Photographie
Groupe Zebra
Mel Ramsden
Interventions
Canada 4/3
Stampfli
Option 4
Envois
Kudo

Pays participants

Allemagne
Argentine
Autriche
Belgique
Bolivie
Brésil
Canada
Ceylan
Chili
Chypre
Colombie
Corée du Sud
Costa-Rica
Côte d'Ivoire
Danemark
Egypte
Equateur
Espagne
Etats-Unis
Finlande
Grande-Bretagne
Grèce
Guatemala
Hongrie
Inde
Irlande
Italie
Japon
Madagascar
Malaisie
Maroc
Nicaragua
Panama
Pays-Bas
Philippines
Pologne
République Dominicaine
Sénégal
Suède
Suisse
Tunisie
Turquie
URSS
Uruguay
Venezuela
Yougoslavie

Galerie Darthea Speyer

II me paraît clair que la peinture d'aujourd'hui n'est pas tributaire de conditions locales, d'écoles nationales, de conventions isolées. On ne peut pas dire par exemple que Deborah Remington soit plus proche de Georgia O'Keffe que de Francis Picabia.

Cependant, comme c'est le cas pour tous les artistes, son talent a mûri dans des circonstances particulières qui ont, sans aucun doute, laissé sur son oeuvre une empreinte spécifique. Je pense que le fait d'avoir étudié la peinture à l'Ecole des Beaux-Arts de Californie, de 1949 à 1952- à une époque où les théories dynamiques de Clyfford Still, Mark Rothko et d'autres expressionnistes abstraits étaient avidement assimilées - je pense que ce fait lui a donné une orientation marquée par le grand sens de la liberté caractéristique du mouvement.

Deborah Remington, qui avait commencé à travailler librement avec des pigments épais et sur des formes abstraites, est parvenue, avec les années, à traduire ses impressions en une langue plus concise et plus rigoureuse sans faire violence à sa conviction essentielle, à savoir que chaque tableau est unique et que chacun représente le genre de voyage dans l'Inconnu qui avait soutenu les ardeurs des expressionnistes abstraits d'antan.

La préférence que témoigne Deborah Remington pour les violets profonds, les lie-de-vin, les gris-fumée, illuminés par des flambées de rouge ou d'orangé brillant, contribue à donner à chacune de ses images son caractère fantômatique. Grâce à sa manière de nuancer les couleurs et d'éclaircir les contours, ses espaces vont de l'infini à l'infinitésimal. Et ses images paraissent souvent flotter dans de grands paysages nocturnes aux limites indéfinissables.

Extrait de la préface de Dore Ashton

Galerie Darthea Speyer
6 rue Jacques-Callot
75006 Paris

Exposition du 29 septembre au 29 octobre 1971.
Vernissage le mercredi 29 septembre de 18h00 à 21h00.
Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations