ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1965 > Paraguay
 
Généralités

Dates et lieux
Conseil d'administration
Commission permanente
Comité de réceptions
Extrait du règlement
Jurys internationaux
Patronage
Secrétariat

Groupes

GRAV

Participations

Peter Blake
Niele Toroni
Daniel Buren
Bernar Venet
Peter Stampfli

Erik Dietmann
Christian Boltanski
Gérard Titus-Carmel
Jean-Pierre Raynaud

Travaux d'équipe

Oratoire
Réquiem

Jardin d'hiver
Ecole lettriste
Espace-Mêlée
Centre Culturel
Etude d'une ville
Lieu de rencontre
Edition de gravure
Abri Anti-Atomique
Action sur un bidonville
Aménagement de plage

Manifestations annexes

Galerie Peintre du monde
Galerie Soleil dans la tête
Galerie F.Houston Brown
Galerie François Ledoux
Composition musicale
Galerie Lentremonde
Galerie du Tournesol
Galerie Claude Levin
Galerie de France
Galerie R. Creuze
Galerie de jeunes
Galerie Lacloche
Librairie Nicaise
Galerie Lambert
Musée Galliéra
Films sur l'art
Galerie Zunini
Prix Lefranc
Colloques
Galerie "A"
Galerie 9
Théâtre
Forum

Pays participants

Allemagne
Autriche
Belgique
Brésil
Bulgarie
Canada
Ceylan
Chili
Colombie
Congo Léopoldville
Corée du Sud
Cuba
Danemark
Espagne
Etats-Unis
Finlande
France
Grande-Bretagne
Grèce
Guatemala
Hongrie
Inde
Iran
Irlande
Islande
Israël
Italie
Japon
Liban
Luxembourg
Madagascar
Maroc
Mexique
Norvège
Nouvelle-Zélande
Pakistan
Panama
Paraguay
Pays-Bas
Pérou
Philippines
Pologne
Portugal
République Arabe Unie
République Dominicaine
Roumanie
Suède
Suisse
Tchécoslovaquie
Tunisie
Turquie
URSS
Uruguay
Venezuela
Viet-Nâm
Yougoslavie

Paraguay

Commissaire général : Rubén Bareiro Saguier
Professeur à l’Université d’Asuncion

1953, année de la fondation du Groupe "Art Nouveau", peut être considérée comme une date capitale dans le processus de renouvellement de la peinture paraguayenne. Ce renouveau s’affirma par l’exposition collective qui eut lieu en 1954 dans les rues d’Asuncion. ll signifiait, non pas l’adoption d’une école ou d’une tendance, mais la libération consciente des académismes qui avaient jusqu’alors handicapé le travail des peintres.

De nouvelles possibilités étant ainsi ouvertes, chaque artiste pur travaille selon son penchant. C’est ainsi que l’on trouve parmi eux les manières et les tendances les plus diverses : expressionnisme de motifs sociaux, art abstrait, surréalisme, réalisme muraliste qui rappelle les mexicains. Carlos Colombino représente dans son art la synthèse de ces différentes tendances; il débute dans la peinture vers 1955 à travers des tâtonnements figuratifs et parcourt bien des chemins avant d’aboutir en 1960 à une forme d’expression originale inspirée par des thèmes végétaux. Observant les bois originaux des xylographies, il s’aperçoit des possibilités naturelles qui sommeillent dans les rythmes des veines, les nuances inattendues qui ressortent lorsque l’on creuse les couches superposées. Ce moment détermine la modalité de sa technique actuelle, qu’on peut remarquer dans les tableaux exposés (contre plaqué, jusqu’à cinq couches de bois, terminés avec des touches d’huile, sobres dans la couleur et l’appli cation). Cette technique permet à l’artiste de réaliser une expérience singulière, où l’originalité de son tempérament trouve son expression, intégrant les éléments intérieurs de son art. Un critique a dit de son esthétique qu’elle est "rythmique, et aussi sauvage et lancinante qu’un hérisson". Le trait incisif et nerveux de Colombino crée sur le bois des formes puissantes, hautement évocatrices du rythme vital de la nature. Ses compositions font deviser la forêt, les fleurs, les poissons, les troncs, les espaces, de lumière entre les feuilles, vus à travers une vision surréelle, où les traits expressionnistes se changent en purs rythmes de lignes. Il devient un abstrait expressif, imaginatif et poétique. Rien n'est plus éloigné de l'oeuvre de Colombino que le hasard ou l'improvisation. Sa peinture actuelle est le fruit de recherches conscientes, fidèles au but esthétique que le peintre se propose. C'est pourquoi elle a été choisie comme la plus représentative des arts plastiques actuels du Paraguay par sa matière, par les motifs profonds de son inspiration par ses rythmes et par son sérieux.

Rubén Bareiro Saguier


Peinture et dessin

Carlos COLOMBINO
Né en 1937 à Concepcion (Paraguay)
Termitière jaune, 1964 (huile et bois, 100 x 100)
Héliotropisme, 1964 (huile et bois, 102 x 100)
Presque élégie, 1964 (huile et bois, 60 x 100)
Rapprochement, 1964 (huile et bois, 100 x 100)

Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations