ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1965 > Grande-Bretagne
 
Généralités

Dates et lieux
Conseil d'administration
Commission permanente
Comité de réceptions
Extrait du règlement
Jurys internationaux
Patronage
Secrétariat

Groupes

GRAV

Participations

Peter Blake
Niele Toroni
Daniel Buren
Bernar Venet
Peter Stampfli

Erik Dietmann
Christian Boltanski
Gérard Titus-Carmel
Jean-Pierre Raynaud

Travaux d'équipe

Oratoire
Réquiem

Jardin d'hiver
Ecole lettriste
Espace-Mêlée
Centre Culturel
Etude d'une ville
Lieu de rencontre
Edition de gravure
Abri Anti-Atomique
Action sur un bidonville
Aménagement de plage

Manifestations annexes

Galerie Peintre du monde
Galerie Soleil dans la tête
Galerie F.Houston Brown
Galerie François Ledoux
Composition musicale
Galerie Lentremonde
Galerie du Tournesol
Galerie Claude Levin
Galerie de France
Galerie R. Creuze
Galerie de jeunes
Galerie Lacloche
Librairie Nicaise
Galerie Lambert
Musée Galliéra
Films sur l'art
Galerie Zunini
Prix Lefranc
Colloques
Galerie "A"
Galerie 9
Théâtre
Forum

Pays participants

Allemagne
Autriche
Belgique
Brésil
Bulgarie
Canada
Ceylan
Chili
Colombie
Congo Léopoldville
Corée du Sud
Cuba
Danemark
Espagne
Etats-Unis
Finlande
France
Grande-Bretagne
Grèce
Guatemala
Hongrie
Inde
Iran
Irlande
Islande
Israël
Italie
Japon
Liban
Luxembourg
Madagascar
Maroc
Mexique
Norvège
Nouvelle-Zélande
Pakistan
Panama
Paraguay
Pays-Bas
Pérou
Philippines
Pologne
Portugal
République Arabe Unie
République Dominicaine
Roumanie
Suède
Suisse
Tchécoslovaquie
Tunisie
Turquie
URSS
Uruguay
Venezuela
Viet-Nâm
Yougoslavie

Grande-Bretagne

Commissaire général : Lilian Somerville
Directeur du Fine Arts Department au British Council de Londres

Au cours des quelques années qui viennent de s’écouler, s’est constitué quelque chose que l’on pourrait appeler l’Ecole de Londres, et sa création est en grande partie l’oeuvre d’artistes britanniques âgés de moins de 36 ans. Ce n’est une école ni au sens stylistique, ni au sens chauvin, mais en ce sens que les artistes très divers qui en font partie sont conscients de leur autonomie au sein de l’art contemporain. Ils ne doivent guère à l’art britannique du passé, et tout en reconnaissant leur dette envers les mouvements artistiques récents, en Europe et plus particulièrement aux Etats-Unis, ils ont conscience de pouvoir apporter leur contribution d’une manière distincte et individuelle. Ils rejettent toute distinction doctrinaire entre art figuratif et art abstrait. Toutefois ceux d’entre eux qui exposèrent il y a deux ans à la Biennale de Paris représentaient une esthétique plus figurative, dans la mesure où ils tiraient leur imagerie des sources du Pop Art, même lorsqu’elle était élaborée à la manière abstraite.

Les artistes exposés ici, sont en revanche préoccupés à la fois d’images figuratives et d’images abstraites, mais leur style de présentation a plus de points communs avec ceux dont les préoccupations sont surtout abstraites. Comme c’est à l’heure actuelle le cas des artistes les plus sérieux dans tous les pays, ils ont tendance à rechercher la plus grande clarté possible dans l’expression for melle. Mais ces artistes britanniques essayent en même temps de concilier cette clarté avec une ambivalence de contenu qui laisse une ouverture à l’interprétation. Comme l’a déclaré Paul Huxley : La peinture d’aujourd’hui doit poser des questions. Les contours nets, caractéristiques, les rythmes d’une grâce sinueuse, les surfaces qui refusent de laisser percevoir le geste du peintre, les images qui résistent à l’interprétation littéraire, mais non à une possible ambiguïté de sens - tout ceci est visible sous sa forme la plus pure dans le style optique de Bridget Riley.

La peinture de Riley présente, avec la rigueur géométrique la plus stricte, l’illusion d’espace réel et de mouvement réel, de telle façon que la sensation physique est traduite en expression émotionnelle.

De semblables illusions, en particulier celles qui suggèrent une transition ou une progression d’un état physique à un autre, se retrouvent dans les formes alanguies, serpentines, de Paul Huxley, mais ce sont des formes qui, à la différence de celles de Bridget Riley, sont destinées par les interactions entre contour et couleurs à suggérer sans les spécifier, de possibles associations figuratives.

Dans celles de John Hoyland, par contre, un espace plus abstrait est créé, plutôt grâce à des couleurs vibrantes que par une illusion, et la couleur est ici utilisée presque optiquement, comme les blancs et noirs de Riley, pour animer les rapports de la figure au fond.

Antony Donaldson et Patrick Caulfield se servent tous deux d’une imagerie figurative si étonnamment littérale, qu’il paraît évident qu’elle n’est pas utilisée dans un but littéral. Eux aussi maintiennent une sur face impersonnelle et des couleurs plates, de sorte que l’image dépouillée et fonctionnelle peut accomplir sa tâche sans distraire l’oeil par les plaisirs de la facture. Les personnages de Donaldson sont même calqués et exécutés au pochoir, de façon à réduire au minimum les éléments de distorsion d’un style graphique individuel, mais ils sont répétés comme les images successives d’un film, de sorte que le moment d’observation puisse aussi inclure (comme chez Huxley et Riley) des possibilités de changement et de transition. En même temps une image érotique, elle-même un stéréotype, acquiert une nouvelle vie grâce à un traitement décoratif.

Patrick Caulfield est semblablement préoccupé d’animer d’une vie nouvelle des motifs stéréotypés de l’art populaire. Réduits à leurs plus simples éléments linéaires et colorés, présentés sans sentiment, leur valeur picturale est réhabilitée et se voit conférer une dignité imprévue. Plusieurs des caractéristiques de style, concernant ligne, couleur et surface impersonnelles, que l’on remarque dans la peinture britannique récente, se retrouvent également dans la sculpture. Brisant complètement avec les traditions et les matériaux de la sculpture britannique moderne depuis Moore jusqu’à Paolozzi, les sculpteurs de moins de 35 ans se tournent vers des matériaux comme le fibreglass et le polyuréthane, et les utilisent en vue de remettre en question nombre des distinctions conventionnelles entre peinture et sculpture et de rapprocher ces deux arts.

Ainsi "Volution" d’Isaac Witkin peut être considéré comme partageant certaines intentions, et partant, un certain genre d’imagerie, avec les peintures de Paul Huxley. Une transition physique d’un état à un autre, ou bien l’expression d’aspects formels ou d’associations ambiguës, ou peut-être illusoires, se trouve dans "Pavanne" de Tim Scott et "La scène" de Derrick Woodham - tandis que "Boîte" de David Hall est un exemple d’illusionnisme (de la perspective).

Roland Piche formule une sorte d’imagerie biomorphique qui non seulement relève de la peinture, mais n’aurait guère pu être conçue sans l’emploi des matériaux synthétiques et de la couleur. Beaucoup des plus jeunes artistes britanniques se sont tournés récemment de plus en plus fréquemment et avec de plus en plus de plaisir vers la lithographie en couleurs, et la section des arts graphiques témoigne de l’assurance technique déployée par des artistes dont la plupart avaient exposé comme peintres dans les deux biennales précédentes.

David Thompson


Peinture et dessin

Patrick CAULFIELD
N é en 1936 à Londres (Grande-Bretagne)
Vue de la baie, 1964 (huile sur masonite, 122 x 183)
Coll. Calouste Gulbenkian Foundation, Londres
Vue des cheminées, 1964 (huile, 122 x 244)
Coll. Peter Stuyvesant Foundation, Londres

Antony DONALDSON
Né en 1939 à Godalming (Grande-Bretagne)
It won’t be long now, 1964 (huile, 167 x 167), Coll. privée, Londres
Summershot, 1964 (peinture acrylique, 172 x 172)
Coll. Calouste Gulbenkian Foundation, Londres
Nowhere to hide, 1965 (peinture acrylique, 172 x 172)
Coll. Rowan Gallery, Londres

John HOYLAND
né en 1934 à Sheffield (Grande-Bretagne)
17-5-64, 1964 (résine acrylique, 213 x 274)
20-12-64, 1964 (résine acrylique, 203 x 279)

Paul HUXLEY
né en 1938 à Londres (Grande-Bretagne)
Numéro 36, 1964 (huile, 172 x 172)
Coll. Calouste Gulbenkian Foundation, Londres
Numéro 32 (Photo ci-bas), 1965 (résine acrylique, 172 x 172)
Coll. Arts Council of Great Britain


Paul HUXLEY
Numéro 32

Numéro 44, 1965 (résine acrylique, 203 x 203)
Coll. Rowan Galiery, Londres

Bridget RILEY
Née en 1931 à Londres (Grande-Bretagne)
Chute, 1963 (émulsion sur masonite, 141 x 140)
Coll. The Tate Gallery, Londres
Navette, 1964 (émulsion sur panneau, 111 x 111)
Coll. Calouste Gulbenkian Foundation, Londres
Métamorphose, 1964 (émulsion sur masonite, 111 x 106)
Coll. Calouste Gulbenkian Foundation, Londres



Sculpture

David HALL
Né en 1937 à Leicester (Grande- Bretagne)
Boîte, 1965 (acier soudé, 244 x 213 x 145)
Coll. Calouste Gulbenkian Foundation, Londres

Roland PICHE
Né en 1938 à Londres (Grande-Bretagne)
Coucher de soleil et déposition, 1964 (plastique, 152 x 137 x 137)
Coll. Peter Stuyvesant Founclation, Londres

Tim SCOTT
Né en 1937 à Londres (Grande-Bretagne)
Pavanne, 1964 (bois et polyuréthane, 106 x 213 x 83)
Coll. Calouste Gulbenkian Foundation, Londres

lsaac WITKIN
Né en 1936 à Johannesburg (Afrique du Sud)
Volution, 1964 (plastique. 249 x 45 x 50)
Coll. Calouste Gulbenkian Foundation, Londres

Derrick WOODHAM
Né en 1 940 à Blackburn (Grande Bretagne)
La scène, 1965 (plastique et bois, 116 x 127 x 78)
Coll. Calouste Gulbenkian Foundation, Londres


Gravure

Gillian AVRES
Née en 1930 à Londres (Grande-Bretagne)
Sérigraphie ICA, 1964 (sérigraphie, 58 x 91)
Coll. lnstitute of Contemporary Arts, Londres

Peter BLAKE
Né en 1932 à Dartford (Grande-Bretagne)
Sérigraphie ICA, 1964 (sérigraphie, 76 x 51)
Coll. Institute of Contemporary Arts, Londres

Patrick CAULFIELD
Né en 1936 à Londres (Grande Bretagne)
Sérigraphie ICA, 1964 (sérigraphie, 58 x 91)
Coll. Institute of Contemporary Arts, Londres

Robyn DENNY
Né en 1930 à Abinger (Grande-Bretagne)
Sérigraphie ICA, 1964 (sérigraphie, 91 x 58)
Coll. Institute of Contemporary Arts, Londres

Allen JONES
Né en 1937 à Southampton (Grande Bretagne)
Sérigraphie ICA, 1964 (sérigraphie, 78 x 58)
Coll. Institute of Contemporary Arts, Londres

Richard SMITH
Né en 1931 à Letchworth (Grande Bretagne)
Sérigraphie ICA, 1963 (sérigraphie, 58 x 88)
Coll. lnstitute of Contemporary Arts, Londres


Section travaux d'équipe

PROJET POUR UNE ARCHITECTURE FANTASTIQUE
(maquette 42 x 90 x 90)
Department of Fine Art, University of Newcastel-upon-Tyne

David WISE
Né en 1943 à Whitby (Grande-Bretagne)
Sculpteur-peintre

Derwent WISE
Né en 1933 à Whitby (Grande-Bretagne)
Sculpteur

Stuart WISE
Né en 1943 à Whitby (Grande-Bretagne)
Peintre-lithograveur

Yvonne WISE
Née en 1932 à Paris (France)
Architecte

LABYRINTHE OPTIQUE
(maquette, 102 x 90 x 90)
Royal College of Art, Londres

Barbara de ORFE
Née en 1933 à Southend-on-Sea (Grande-Bretagne)
Constructeur en verre

Robert MEADOWS
Né en 1943 à Gloucester (Grande Bretagne)
Ingénieur

David PORTER
Né en 1938 à Colchester (Grande Bretagne)
Architecte

Christopher RICHARDSON
Né en 1939 à Haywart Heath (Grande-Bretagne)
Eclairagiste

UNITE D’HABITATION
(maquette, 61 x 90 x 90)
College of Art, Leeds (Grande-Bretagne)

Colin BRIERLY
Né en 1942 à Rochdale (Grande-Bretagne)
Décorateur

John COLLEY-SPEAKMAN
Né en 1942 à Epsom (Grande-Bretagne)
Styliste

Brian DYSON
Né en 1944 à Leeds (Grande-Bretagne)
Graphiste

Charles FOX
né en 1940 à Leeds (Grande-Bretagne)
Architecte

Peter GILBERT
Né en 1943 à Cheshire (Grande-Bretagne)
Peintre

Sarah PARKER
Née en 1943 à Leeds (Grande-Bretagne)
Peintre

Clive RAND
Né en 1946 à lpswich (Grande-Bretagne)
Graphiste

Michael STOTT
né en 1944 à Hawksworth (Grande Bretagne)
Dessinateur industriel

STATION BALNEAIRE FLOTTANTE
(maquette, 94 x 101 x 104)
Academy of Art, Bath (Grande-Bretagne)

Kathleen CUMMING
Née en 1943
Sculpteur

Peter GREEN
Né en 1938 à Newport (Grande-Bretagne)
Peintre

Vivien HALAS
Née en 1945
Metteur en page

Ivor HEAL
Né en 1942
Sculpteur

Allan POULTER
Né en 1943
Architecte

Richard YOUNG
Né en 1942
Architecte

Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations