ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1965 > Chili
 
Généralités

Dates et lieux
Conseil d'administration
Commission permanente
Comité de réceptions
Extrait du règlement
Jurys internationaux
Patronage
Secrétariat

Groupes

GRAV

Participations

Peter Blake
Niele Toroni
Daniel Buren
Bernar Venet
Peter Stampfli

Erik Dietmann
Christian Boltanski
Gérard Titus-Carmel
Jean-Pierre Raynaud

Travaux d'équipe

Oratoire
Réquiem

Jardin d'hiver
Ecole lettriste
Espace-Mêlée
Centre Culturel
Etude d'une ville
Lieu de rencontre
Edition de gravure
Abri Anti-Atomique
Action sur un bidonville
Aménagement de plage

Manifestations annexes

Galerie Peintre du monde
Galerie Soleil dans la tête
Galerie F.Houston Brown
Galerie François Ledoux
Composition musicale
Galerie Lentremonde
Galerie du Tournesol
Galerie Claude Levin
Galerie de France
Galerie R. Creuze
Galerie de jeunes
Galerie Lacloche
Librairie Nicaise
Galerie Lambert
Musée Galliéra
Films sur l'art
Galerie Zunini
Prix Lefranc
Colloques
Galerie "A"
Galerie 9
Théâtre
Forum

Pays participants

Allemagne
Autriche
Belgique
Brésil
Bulgarie
Canada
Ceylan
Chili
Colombie
Congo Léopoldville
Corée du Sud
Cuba
Danemark
Espagne
Etats-Unis
Finlande
France
Grande-Bretagne
Grèce
Guatemala
Hongrie
Inde
Iran
Irlande
Islande
Israël
Italie
Japon
Liban
Luxembourg
Madagascar
Maroc
Mexique
Norvège
Nouvelle-Zélande
Pakistan
Panama
Paraguay
Pays-Bas
Pérou
Philippines
Pologne
Portugal
République Arabe Unie
République Dominicaine
Roumanie
Suède
Suisse
Tchécoslovaquie
Tunisie
Turquie
URSS
Uruguay
Venezuela
Viet-Nâm
Yougoslavie

Chili

Commissaire général : Jorge Elliot
Directeur de l’institut d’Extension des Arts Plastiques à l’Université du Chili

Le Chili sera représenté à la Quatrième Biennale de Paris par le peintre Ricardo Irarrazaval et le sculpteur Valentina Cruz, deux valeurs authentiques dans la nouvelle génération des artistes plastiques. Leur position est assez différente : Valentina Cruz en sculpture s’exprime par des matériaux peu communs avec sa perception personnelle; Ricardo Irarrazaval emploie l’huile, un moyen traditionnel, sans éprouver le besoin de nouvelles techniques. Ces trois dernières années Valentina Cruz a essayé les toiles de chanvre et le ciment, se servant du chanvre comme d’une sorte de peau qui lui permet d’engendrer des créatures fantastiques ou des figures humaines douées d’une étonnante vitalité. Ses créations les plus originales possèdent une étrange anima lité toute américaine, se rapportant aux créatures symboliques des cultures précolombiennes; tandis que ses figures humaines à la peau rugueuse évoquent les momies anciennes d’Amérique et les saints baroques de l’époque coloniale. Ricardo Irarrazaval est un peintre d’une sensibilité extrême et son sens pictural épuré le porte à employer l’huile avec intensité pour en extraire ses meilleurs effets avec un sens tout raffiné de ses propriétés intrinsèques. Il emploie la couleur comme telle et non pas comme un effet lumineux ou atmosphérique; ses textures surgissent du travail de la pâte, elles ne sont pas "fabriquées" et ses harmonies sont d’une singulière délicatesse, sans manquer de force. C’est un peintre très sud-américain. Il est en outre céramiste, véritable "alfarero" dans la tradition de l’ancien Pérou. De là ses abstractions de figures qui sont stylisées dans un esprit évoquant les périodes incasiques et pré-incasiques. Ses formes striées rap pellent les étoffes de l’ancien Pérou et il les retrouve - ce qui est le plus difficile - d’une façon inconsciente, sans perdre en rien son raffinement occidental. Ces deux jeunes artistes parlent donc le langage d’aujourd’hui avec un véritable accent américain.

Jorge Elliot

Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations