ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1965 > Brésil
 
Généralités

Dates et lieux
Conseil d'administration
Commission permanente
Comité de réceptions
Extrait du règlement
Jurys internationaux
Patronage
Secrétariat

Groupes

GRAV

Participations

Peter Blake
Niele Toroni
Daniel Buren
Bernar Venet
Peter Stampfli

Erik Dietmann
Christian Boltanski
Gérard Titus-Carmel
Jean-Pierre Raynaud

Travaux d'équipe

Oratoire
Réquiem

Jardin d'hiver
Ecole lettriste
Espace-Mêlée
Centre Culturel
Etude d'une ville
Lieu de rencontre
Edition de gravure
Abri Anti-Atomique
Action sur un bidonville
Aménagement de plage

Manifestations annexes

Galerie Peintre du monde
Galerie Soleil dans la tête
Galerie F.Houston Brown
Galerie François Ledoux
Composition musicale
Galerie Lentremonde
Galerie du Tournesol
Galerie Claude Levin
Galerie de France
Galerie R. Creuze
Galerie de jeunes
Galerie Lacloche
Librairie Nicaise
Galerie Lambert
Musée Galliéra
Films sur l'art
Galerie Zunini
Prix Lefranc
Colloques
Galerie "A"
Galerie 9
Théâtre
Forum

Pays participants

Allemagne
Autriche
Belgique
Brésil
Bulgarie
Canada
Ceylan
Chili
Colombie
Congo Léopoldville
Corée du Sud
Cuba
Danemark
Espagne
Etats-Unis
Finlande
France
Grande-Bretagne
Grèce
Guatemala
Hongrie
Inde
Iran
Irlande
Islande
Israël
Italie
Japon
Liban
Luxembourg
Madagascar
Maroc
Mexique
Norvège
Nouvelle-Zélande
Pakistan
Panama
Paraguay
Pays-Bas
Pérou
Philippines
Pologne
Portugal
République Arabe Unie
République Dominicaine
Roumanie
Suède
Suisse
Tchécoslovaquie
Tunisie
Turquie
URSS
Uruguay
Venezuela
Viet-Nâm
Yougoslavie

Brésil

Commissaire général : Clarival do Prado Valladares
Professeur d’Histoire de l’Art à l’Université de Bahia

Pour cette Quatrième Biennale, la représentation brésilienne a adopté un critère de choix en accord avec les attributs suivants : originalité, métier, cohérence thématique, esprit de contemporanéité. Nous n’entendons pas par originalité une innovation absolue. En effet tous les artistes, surtout les jeunes, sont soumis à des influences récentes ou lointaines. Néanmoins ces artistes ont un langage individuel, une attitude esthétique libérée de toute démarche imitative et une volonté nette de révéler leurs tendances. Quant au métier, nous nous sommes montrés plus sévères, quoique on ne puisse exiger la maîtrise du temps dans le travail du jeune artiste.

Nous nous bornerons donc à pouvoir signaler parmi les artistes choisis le bon niveau de qualité artisanale. C’est le résultat d’un travail intense qui est capable de combler l’exiguïté du temps, naturellement restreint chez le jeune artiste. En ce qui concerne la cohérence thématique, notre position est plus facile à soutenir. Leur message esthétique, quand il est sincère, est plus authentique et se manifeste de façon cohérente dans l’ensemble de leur production. Enfin, l’esprit de contemporanéité, en réalité le plus subtil parmi ces attributs, devra être apprécié comme le reflet du sentiment collectif régional, à une époque déterminée, traduisant les épisodes, les vicissitudes, les aspirations, les jugements de ces jeunes artistes.

Une appréciation sommaire des représentants brésiliens nous montre, en définitive, les positions sui vantes : José Roberto Aguilar s’est révélé à la VIle Biennale de Sao Paulo. Sa peinture expressionniste, figurative, a éveillé l’intérêt de par son intensité dramatique sous l’apparence d’une peinture d’enfant, utilisée pour exprimer un message existentiel et une prise de conscience. Dans sa phase plus récente il travaille à la manière de "l’action painting", laissant couler la couleur sur la toile en position horizontale.

Antonio Dias s'identifie au mouvement international du "Pop Art". Pour construire ses tableaux il découpe et ajoute des objets. Son dessin érotique entre fortement en conflit avec la censure conventionnelle. Il a une maîtrise suffisante du dessin et possède un discernement éthique.

Sergio Campos Mello a une formation européenne et représente parmi les jeunes brésiliens, la peinture abstraite dans ce qu'elle a de plus achevé, cristallisée au cours d'une expérience prolongée et qui e abouti à un style personnel. Sa peinture est dépourvue d'empreinte littéraire, elle est exclusivement ordonnée en éléments plastiques de composition et rigoureuse en tant que maniement des procédés picturaux. Ses toiles sont le résultat définitif de recherches réalisées en collages dans lesquels il obtient des valeurs abstraites de paysages et de figures.

Vilma Pasqualini, après une formation scolaire et des voyages à l'étranger, s'est engagée sur la voie d'une peinture surprenante dont le thème est la figure déformée ayant en vue une plus grande valorisation plastique. Ses toiles ont intéressé la critique aussi bien par son côté innovateur que par la gravité du thème et de la communication. Bin Kondo, né en Chine et installé à Sao Paulo, do mine le problème artisanal de la peinture. Il fait partie du groupe "Phases", au Brésil, Il se signale par un style personnel au caractère inventif, aux solutions chromatiques graves et avec une idée nette de nouvelle figuration.

Tomoshige Kusuno, d'origine japonaise, vit à Sao Paulo. Il est l'auteur d'un dessin et d'une peinture qui ont été analysés par certains critiques comme un vigoureux exemple d'occidentalisation de l'oriental. C'est l'opposé de ce qui arrive habituellement. Identifié pratiquement avec la nouvelle figuration et le Pop Art qu'il utilise comme un langage esthétique conforme à son message poétique et satirique, il participe avec un objet-dessin (cube ouvert en neuf feuilles) qui essaie d'exposer le procédé narratif du dessin de la civilisation occidentale.

Roberto Magalhaes, jeune graveur de Rio de Janeiro, s'exprime uniquement par la gravure sur bois. Son message se situe entre la "charge" et la construction plastique. Il n'est pas préoccupé des moyens inusités de construction mais de l'esprit de modernité contenu dans la satire, en quête d'une solution vraiment plastique pour une nouvelle compréhension de la figure. Mauricio Salgueiro fait une sculpture avec des plaques soudées et des objets incorporés, qui admet lumières et sons dans un esprit Pop Art. Il recherche le stade du réalisme excessif d’une civilisation compressive qu’il ramène à une conception esthétique. Caciporé est un sculpteur métallurgique, en d’autres mots, un sculpteur de forge, de fonte, qui recherche toujours une intériorisation dans la matière et la forme.

L’ensemble brésilien est hétérogène, cependant représentatif de l’actuelle versatilité des tendances et moyens d’expressions dans notre pays. Notre propos est, précisément, de montrer l’esprit de l’artiste jeune, comme il l’est actuellement et comme il l’a été, on pourrait dire traditionnellement, dans le mélange des races au Brésil, qui historique ment est formé de plusieurs cultures et qui va vers une universalité avec des caractéristiques identiques aux autres peuples.

Clarival do Prado Valladares


Peinture et dessin

José Roberto AGUILAR
Né en 1941 à Sao Paulo (Brésil)
Composition avec personnage I,1965 (huile,140 x 120)
Composition avec personnage lI, 1965 (huile, 140 x 120)
Composition avec personnage III,1965 (huile,140 x 120)

Sergio CAMPOS MELLO
Né en 1932 à Rio de Janeiro (Brésil)
Peinture 1,1965 (huile, 114 x 146)
Peinture Il, 1965 (huile, 114 x 146)
Peinture III, 1965 (huile, 114 x 146)

Antonio DIAS
Né en l944 à Campina Grande (Brésil)
Programmation pour un assassinat, 1965 (objet construit, peinture, dessin et collage, 122 x 122)
Général, le poing se casse!, 1965 (objet construit, peinture, dessin et collage, 122 x 122)
Innommé, 1965 (objet construit, peinture, dessin et collage, 122 x 122)

Bin KONDO
Né en 1937 en Chine
Peinture I, 1965 (huile sur bois et collage, 120 x 80)
Peinture Il, 1965 (huile sur bois et collage, 120 x 80)
Peinture III, 1965 (huile sur bois et collage, 120 x 80)

Tomoshige KUSUNO
Né en 1935 à Vubari (Japon)
Minuscule et majuscule, 1965 (dessin, objet construit, 70 x 160)

Vilma PASQUALINI
Née en 1930 à Guanabara (Brésil)
Composition avec personnage I, 1965 (huile et collage sur bois, 152 x 120)
Composition avec personnage Il, 1965 (huile et collage sur bois, 152 x 120)
Composition avec personnage III, 1965 (huile et collage sur bois, 152 x 120)


Sculpture

Mauricio SALGUEIRO
Né en 1930 à Vitoria (Brésil)
Urbis I, 1965 (métal fondu avec des objets et son et lu milère, 107 x 75 x 62)
Urbis Il, 1965 (métal fondu avec des objets et son et lu mière, 118 x 80 x 75)

Caciporé TORRES
Né en 1930 à Araçatuba (Brésil).
La montagne distante, 1965 (fer fondu, 95 x 65 x 60)
Le mur, 1965 (fer fondu, 95 x 60 x 40)


Gravure

Roberto MAGALHAES
Né en 1940 à Rio de Janeiro (Brésil)
Le guide de Sophie, 1964 (xilogravure, 50 x 40)
La promenade de Satan, 1964 (xilogravure, 50 x 40)
Le poisson ou le poissonnier, 1964 (xilogravure, 50 x 40)
Figuration avec un poids, 1964 (xilogravure, 50 x 40)
Figuration compacte, 1965 (xilogravure, 50 x 40)
R, 1965 (xilogravure, 50 x 40)
Femme avec un poisson, 1965 (xilogravure, 50 x 40)
La plus belle femme du monde, 1965 (xilogravure, 50 x 40)

Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations