ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1963 > Suède
 
Organisation

Patronage
Conseil d'administration
Commission permanente
Secrétariat
Comité de réceptions
Extrait du règlement
Jurys internationaux
Participations
Calendrier

Sélection de participants

Christo
Niki de Saint Phalle
Daniel Spoerri
Grav
Groupe Mu
Groupe Lettriste
Finis Tarrae
Pierre Schaeffer
Pierre Boulez
Ianis Xenakis
Peter Blake
David Hockney
Peter Stampfli
Nicolas Schöffer
Georges Braque
Salvador Dali
Foujita
Vassili Kandinsky
Lurcat Van Dongen

Manifestations annexes

Travaux d'équipe
Auditorium
Musique enregistrée
Cabines
Films sur l'art
Art du langage
Recherche
Jeunes interprètes
Tribune libre
Jazz
Plateau d'essai
Colloques
Prix de jeunes artistes
Edition de gravures
Sculptures architecturales
Oeuvres des maîtres
Nouvelle figuration
Peintres coréens
L'atelier-école Legueult
Abbatoirs 2
Complémentaire

Pays participants

Allemagne
Argentine
Australie
Belgique
Brésil
Bulgarie
Canada
Ceylan
Chili
Chine
Colombie
Congo Brazzaville
Corée
Cuba
Danemark
République Dominicaine
Equateur
Espagne
Etats-Unis
Finlande
France
Grande-Bretagne
Grèce
Hongrie
Inde
Iran
Irlande
Israël
Italie
Japon
Liban
Luxembourg
Madagascar
Maroc
Mexique
Norvège
Nouvelle Zélande
Pakistan
Pays-Bas
Philippines
Pologne
Portugal
Roumanie
Sénégal
Suède
Suisse
Tchécoslovaquie
Tunisie
Turquie
URSS
Uruguay
Vénézuela
Yougoslavie
Suède

Commissaire général : Christer Jacobson
Directeur de l'Institut Suédois à Paris
Attaché Culturel près l'Ambassade de Suède à Paris

La jeune génération d'artistes peintres que l'on rencontre aujourd'hui en Suède ne s'est pas annoncée par des formations de groupe ou des manifestes comme l'ont fait celles qui l'ont précédée. Parmi les neuf jeunes qui se présentent cette année à la Biennale de Paris, certains ont déjà exposé ensemble, mais en dehors de toute idée de groupe. La plupart, cependant, ont ceci de commun qu'ils rejettent aussi bien la forme rigoureuse et les spéculations formelles auxquelles se livrait la génération de leurs maîtres, que la beauté des matériaux présidant à l'esthétique de l'art informel.

Lars Hillersberg se rattache par ses monumentales pages publicitaires au nouvel "art populaire" américain. Les peintures d'Hillersberg sont cependant illisibles de par leur côté destructif, comme un puzzle mal reconstitué, un chaos d'images entremêlées et d'événements peints avec une vulgarité acerbe et provocante. Assez symptomatique est le fait qu'il se soit d'abord fait connaître comme dessinateur humoristique et auteur de dessins animés.

De même qu'Hillersberg, Ulrik Samuelsson s'exprime avec une banalité tout aussi consciente que provocante. II s'intéresse particulièrement au pathétique naturaliste et expressif propre aux grands maîtres suédois du XIXe siècle, Carl Fredrik Hill et Ernst Josephson. L'art de Samuelsson tend à une sensation d'images directes et spontanées, non sous l'aspect d'un geste instinctif de couleur ou par le recours à la forme, mais par un effort volontaire de liberté vis-à-vis de tout dogmatisme esthétique. La plus récente exposition de Lars Erik Strom avait pour titre "Abstraction poétique". Ses peintures sont en fait plus lyriques que celles des deux artistes précédents. Mais, comme eux, il sacrifie la beauté extérieure afin que la peinture apparaisse aussi franche et aussi nue que possible, comme une chose ayant sa vie propre et sa fonction. Les oeuvres sont dédiées au spectateur : "A voir et à sentir, l'interprétation est ta propriété".

Les sculptures de Bbrje Linberg traitent de la fuite et de la mort. Elles sont prises dans un violent mouvement hors de leur centre, quelquefois dans une expansion explosive qui rappelle les figures fantastiques naissant du plomb versé dans l'eau. Sivert Lindblom cherche son idéal chez Rodin et dans l'école de sculpture du XIXème siècle. Par ses ceuvres, il veut donner une correspondance au pathétique absurde du théâtre moderne, un naturalisme pathétique absurde où la fonction esthétique de l'image n'a plus de sens. Ses sculptures sont des fragments "charnus" aux mouvements raides et dénaturés, à l'image de morceaux de bêtes dans une boucherie, fétiches sans problèmes ni relations de formes.

Berto Marklund vit ses sculptures avec une forte sensualité. Le souvenir d'un sein dans le creux de la main renait dans la terre quand la main refait le même geste, dit-il ; l'odeur de peau enfante dans le bois une nostalgie de couleur précise. Les morceaux de bois qui constituent souvent le matériau de ses sculptures ne perdent jamais leur caractère de morceaux de bois. A l'exemple des fétiches primitifs, la souche même acquiert une identité supérieure sans avoir à représenter ou sans être un rébus. Gôsta Gierow est le plus classique des neuf. II montre volontairement dans ses gravures des paysages abstraits et des villes aux architectures par endroits fantastiques, ruches désolées offertes aux hommes. Son graphisme est clair et intellectuel.

Les images de Bengt Landin sont absolument sans préjugé ; une sorte de griffonnage organisé. Bengt Landin travaille directement sur sa planche qui reçoit ainsi sa première inspiration. Le reflet du visage dans le miroir du métal se fixe dans l'image définitive. Souvent, son graphisme donne l'impression d'une mise en situation ; une villa romaine et des jardins, des figures mouvantes, des planches anatomiques. Ulf Rahmberg parvient souvent à une figuration accusée, presque illusionniste. II rejoint l'ancien surréalisme de Max Ernst et ses collages fantastiques. En des séries d'images, il laisse le métal déchiqueté créer en permanence de nouvelles constellations, images des relations humaines désir destruction, des relations homme-technique. Malgré leur contenu polémique, les images sont exactes et froidement objectives, d'une compréhension plus ou moins aisée, toujours expressives du point de vue graphique.

La sélection des artistes constituant la partici-pation suédoise a été l'ceuvre d'un groupe de travail dont les membres ont été désignés par la commission artistique de l'Institut Suédois. Ce groupe comprenait un représentant du Musée d'Art Moderne de Stockholm (K.G. Hulten), un représentant de l'École des Beaux-Arts - lui-même participant à la Biennale de Paris de 1961 - (Torsten Andersson), ainsi qu'un représentant de l'Association nationale des artistes (Tom Krestesen). La Suède compte aussi cette année dans sa participation quatre compositeurs : Coloratura III, pour orchestre de chambre, de Jan W. Morthenson, fut joué au cours de l'été 1963 à Darmstadt. "Jeu d'échange II" est écrit pour le remarquable flûtiste norvégien, prématurément disparu, Alf Andersen, qui assumait aussi la création. Bo Nilsson est un des compositeurs suédois les plus éminents. II connut, déjà vers le milieu des années 50, une renommée internationale, grâce notamment à une suite de concerts donnés au cours de vacances à Darmstadt. "Fréquences" est une eeuvre relativement jeune, où la technique de composition des années 50, technique entièrement réorganisée, apparait toujours clairement. Folke Rabe a travaillé environ depuis 1950, comme trombone de jazz. De ses oeuvres antérieures on peut citer "Pièce pour choeur parté" qui fut exé-cuté notament par le célèbre cheeur de Zurich. "Impromptu" comporte des éléments importants d'improvisation et contient aussi des traits d'une technique de "collage" musical, c'est-à-dire des rappels de musique antérieurement composée. Karl Erik Welin a surtout apporté son prestigieux concours à l'interprétation des oeuvres musicales modernes écrites pour piano et orgue. C'est aussi un remarquable représentant de ce qu'on appelle le théâtre instrumental. Welin s'est vu dédié de nombreuses oeuvres, entre autres par Gyorgy Ligeti et Maurice Kagel. Manzit expose dans sa forme scénique des traits de ce théâtre instrumental. La sélection des compositeurs a été faite par Fylkingen, organe suédois de distribution des concerts de l'L.S.C.M.

Gôran Sdderstrôm

----------------------------------------------------------------------------------------------

Section arts plastiques
Peinture et dessin


Responsable : Gozan SODERSTROM

Lars HILLERSBERG
Né en 1937 à Flen (Suède)
Mackling I, 1961 (tempéra, 152 x 122)
Mackling II, 1963 (tempéra, 150 x 200)

Ulrik SAMUELSON
Né en 1935 à Norrkoping (Suède)
Homeostasis I, 1963 (huile, 130 x 130)
Homeostasis II, 1962 (huile, 132 x 96)

Lars-Erik STROM
Né en 1929 à Norrkoping (Suède)
Peinture, I, II, III (triptyque, trijumeau), 1962 (huile, 150 x 318)
Peinture 3.4 (jumeau), 1962 (huile, 202 x 106)

Sculpture

Bôrje LINDBERG
Né en 1928 à Stockholm (Suède)
Général tombé, 1962 (métal à caractères, 29 x 20 x 50)
Général fuyant, 1962 (bronze, 57 x 25 x 30)
Chute contre la Terre (bronze, 20 x 68 x 25)

Sivert LINDBLOM
Né en 1931 à Husby-Rekarne (Suède)
Nike Mai 1963 I, 1963 (bronze, 40 x 37 x 30)
Nike Mai 1963 II, 1963 (bronze, 25 x 85 x 30)
Nike Juin 1963, 1963 (bronze, 43 x 163 x 37)

Berto MARKLUND
Né en 1931 à Malmberget (Suède)
Femme, 1962 (bois goudronné, 106 x 35 x 35)
Le matin chez U., 1962 (bois polychrome, 60 x 25 x 20), coll. Musée Moderne, Stockholm
Une sorte de portrait de mon Amour, 1963 (bois poly-chrome, 73 x 25 x 20)

Gravure

Gustaf, Lorentz Landin, BENGT
Né en 1933 8 Stockholm (Suède)
Visage sur la planche de cuivre, 1963 (pointe-sèche, 21 x 32)
Série d'images, 1963 (eau-forte, 33x 40)
Villa Aldo Brandini, Frescati, 1963 (pointe sèche, 25 x 22)
Figures, 1963 (eau-forte, 30 x 30)
Projection horizontale, 1963 (eau-forte, 17x 27)

Gosta GIEROW
Né en 1931 à Stockholm (Suède)
En dedans et en dehors, 1960 (aquatinte et eau-forte, 40 x 49)
Vers l'Intérieur, 1961 (aquatinte, et eau-forte, 42 x 45)
Ville, 1962 (aquatinte et eau-forte, 49 x 64)
La Racine de l'Arbre, 1960 (aquatinte et eau-forte, 57 x 68)

Ulf RAHMBERG
Né en 1935 à Boras (Suède)
Novembre 1962, 1962 (eau-forte sciée, 47 x 252)
Parenthèses pour peinture I-1963, 1963 (eau-forte, 63 x 47)
Mai 1962, 1962 (eau-forte sciée, 47 x 63)

Section composition musicale
Responsable : Jan BARK

Jan W. MORTHENSON
Né en 1940 à Stockholm (Suède)
Jeu d'échange II, 1961

Bo NILSSON
Né en 1937 à Malmberget (Suède)
Fréquences, 1960

Folke RABE
Né en 1935 à Stockholm (Suède)
Impromptu, 1962

Karl-Erik WELIN
Né en 1934 à Genarp (Suède)
Manzir, 1962

Section décoration théâtrale

Sture PYK
Né en 1934 à GSthemborg (Suède)
Le malade imaginaire, 1963
Henri IV, 1963

Section films sur l'art

Curt STROMBLAD
Né en 1929 à Boras (Suède)
X - et, 1962-1963 (couleurs)

Peter KYLBERG
Né en 1938 à Stuhlm (Suède)
Kadeus, 1960-1963 (couleurs)
Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations