ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1963 > Japon
 
Organisation

Patronage
Conseil d'administration
Commission permanente
Secrétariat
Comité de réceptions
Extrait du règlement
Jurys internationaux
Participations
Calendrier

Sélection de participants

Christo
Niki de Saint Phalle
Daniel Spoerri
Grav
Groupe Mu
Groupe Lettriste
Finis Tarrae
Pierre Schaeffer
Pierre Boulez
Ianis Xenakis
Peter Blake
David Hockney
Peter Stampfli
Nicolas Schöffer
Georges Braque
Salvador Dali
Foujita
Vassili Kandinsky
Lurcat Van Dongen

Manifestations annexes

Travaux d'équipe
Auditorium
Musique enregistrée
Cabines
Films sur l'art
Art du langage
Recherche
Jeunes interprètes
Tribune libre
Jazz
Plateau d'essai
Colloques
Prix de jeunes artistes
Edition de gravures
Sculptures architecturales
Oeuvres des maîtres
Nouvelle figuration
Peintres coréens
L'atelier-école Legueult
Abbatoirs 2
Complémentaire

Pays participants

Allemagne
Argentine
Australie
Belgique
Brésil
Bulgarie
Canada
Ceylan
Chili
Chine
Colombie
Congo Brazzaville
Corée
Cuba
Danemark
République Dominicaine
Equateur
Espagne
Etats-Unis
Finlande
France
Grande-Bretagne
Grèce
Hongrie
Inde
Iran
Irlande
Israël
Italie
Japon
Liban
Luxembourg
Madagascar
Maroc
Mexique
Norvège
Nouvelle Zélande
Pakistan
Pays-Bas
Philippines
Pologne
Portugal
Roumanie
Sénégal
Suède
Suisse
Tchécoslovaquie
Tunisie
Turquie
URSS
Uruguay
Vénézuela
Yougoslavie
Japon

Commissaire général : Kenjiro Okamoto, critique d'art
Professeur à l'Université de Meiji

La situation commune à tous les jeunes artistes japonais ne diffère pas essentiellement de celle des jeunes artistes occidentaux. Ils aspirent aux réalités nouvelles, animés par le "sentiment cosmique". L'exotisme, autrefois simple objet de curiosité topographique, s'élève à un niveau supérieur et englobe les phases diverses de l'art moderne. Les jeunes artistes japonais l'abordent non pas comme une notion statique, mais comme une force dynamique. Dès lors, l'objet de notre préoccupation est de trouver la voie par laquelle ces jeunes artistes japonais peuvent participer aux arts du monde. Dans cet esprit nous estimons hautement le but de la Biennale de Paris et nous souhaitons nous y associer à quelque degré que ce soit. Cette année le Conseil Japonais pour les Arts Internationaux a choisi quatre artistes qui représentent quatre tendances typiques de l'art japonais contemporain. Tetsumi Kudo qui expose des objets a commencé sa carrière comme peintre. Sa peinture est d'action, mais se distingue par son thème de réaction en chaîne. Elle se projette à travers l'espace comme une antenne enquêteuse et aboutit à l'objet présent. Chez lui le geste est considéré originellement comme l'acte de peindre. Par conséquent ces objets ready-made sont plutôt des événements accidentels que des symboles esthétiques. Son objet né du geste humain peut-être aussi provocateur. Kudo se lance dans l'expérimentation des objets qui se renouvelle sans cesse à Paris actuellement. On peut observer dans les peintures de Aiko Miyawaki, quelques phénomènes qui se répètent. En ce qui la concerne, par l'observation renouvelée de la matière, elle essaie de trouver une vision de l'avenir. II est certain que son style ne reste pas dans la tradition morphologique et crée un espace autonome. Sa toile suggère l'espace infini. Sa peinture de chevalet suggère la fresque. Une telle multitude de fantômes surgit aux yeux du spectateur qu'elle lui donne le vertige ! C'est un art magique qui unit la simplicité élégante à l'envoûtement des hantises de l'inconnu. Tsugutoshi Uemura n'emploie que la gouache. En ce sens son graphisme est unique. II semble avoir fait table rase de toutes les formes d'expression traditionnelle et en partant de sa pensée originelle il a préparé des couches où il a semé et cultivé son art propre. On peut dire qu'il est rare de rencontrer une peinture aussi arbitraire. II a réadopté la perspective, mais il l'utilise seulement pour établir une sorte d'ordre de l'absurde. Ses motifs, qui sont choisis parmi des choses insignifiantes, se trouvent métamorphosés et s'épanouissent comme des arbres fougueux Le secret de cette culture reste caché dans le jardin des symboles nés dans la pensée du peintre isolé. A première vue l'ceuvre de Junzo Watanabe peut être classée dans l'école informelle. Apparemment il n'y a presque pas de différence entre ses oeuvres actuelles et les figures dramatiques qu'il a peintes il y a quelques années. Peut-être devrait-on dire qu'il appartient à la génération qui ne différencie pas nettement le figuratif et le non figuratif. Chez lui aussi la participation du geste joue un rôle important. Cette fois-ci il découvre son propre lyrisme qui est magique et expressif, entre la matière positive et la matière abstraite.

Shuzo Takiguchi
Critique d'art




Les trois participants à la Biennale de Paris (section de la décoration théâtrale) ont été sélectionnés, entre une vingtaine de décorateurs compé-tents, par le conseil des directeurs de l'Association Japonaise des Dessinateurs Scéniques, sur la demande du Centre Japonais de l'Institut International du Théâtre. Cés trois artistes sont : Koichi Koga, Ichiro Takada et Machio Yanagisawa. Après la décision, le Centre Japonais de l'Institut Inter-national du Théâtre a obtenu l'agrément de M. Kenjiro Okamoto, le commissaire japonais pour la Biennale. Dans la vie théâtrale du Japon, il y a beaucoup de genres différents, mais le dessinateur scénique ne peut pas montrer son originalité dans le théâtre classique : Noh, Kabuki et Bunraku, parce que les décors de ce genre de théâtre sont fixés depuis longtemps. Le domaine du théâtre moderne peut être classé en deux genres, le théâtre commercial et le théâtre assez expérimental qui s'appelle Shingeki. Le premier est en général populaire, comme celui de Broadway et le dernier qui s'est développé sous l'influence de l'Occident ressemble à l'Off Broadway. Les théâtres commerciaux ne présentent presque jamais de pièces étrangères. Outre ces deux sortes, il y a l'opéra, le ballet, les revues, les comédies musicales et la danse. C'est dans ces dernières années que la décoration scénique dans le Shingeki est devenue abondante en matières et en styles. Koichi Koga (32 ans) diplômé de l'Université de Keio (Faculté de littérature) en 1952. Fait ses études de décoration théâtrale sous la direction de M. Kisaku Ito qui a fait, dans le théâtre japonais, du dessinateur scénique un artiste.

A l'exposition de décors d'Oslo en 1951, le modèle que M. Koga avait créé a été sélectionné dans la participation japonaise. Depuis, tout en enseignant la langue japonaise au Collège de Keio, il dessine des décors pour les pièces modernes japonaises, les revues et le théâtre lyrique qui sont présentés aux grands théâtres commerciaux. En 1960, il a accompagné la troupe de Shingeki qui a visité la Chine Communiste, en tant que directeur artistique. " Princesse Bamboo " de Michio Kato, présentée par la troupe Bungakuza en 1955 et l'opéra "Mariage de Figaro" par Nikikai avec la mise en scène de M. Gerhard Fisch en 1962 sont, entre autres, ses oeuvres représentatives. Ses décors ont la beauté décorative créée par le style lyrique et simple, basé sur la tradition japonaise. Ichiro Takado (34 ans), sorti de l'Académie Nationale des Beaux Arts de Tokyo en 1953, est entré dans le cinéma. Fin 1958, il a débuté dans la décoration théâtrale et l'année suivante il a gagné le Prix Yomiuri Hebdomadaire avec ses décors de "Twelfth Night" de Shakespeare et de "La Tête de Mari " écrite par Chikao Tanaka. II continue en même temps son activité remarquable dans le domaine de Shingeki. II crée la décoration pour les nouvelles pièces des auteurs contemporains de notre pays et pour les pièces étrangères, classiques et modernes. A part les deux titres déjà mentionnés, ses ceuvres représentatives sont "La Plante Tropicale" de Yukio Mishima, "Arlecchino, Servitore di due Padroni" et "Die Dreigroschen oper". II est connu pour son emploi de matières variées - jonc, poutre ronde, pipe de fer nue, fer zingué corrodé, etc. C'est parce qu'il veut exprimer librement et abstraitement le thème de la pièce qu'il a saisie dans sa lecture, en chassant la description explicative.

Machio Yanagisawa (30 ans), diplômé de l'Uni-versité de Waseda (Faculté d'éducation) en 1955. Ayant étudié la décoration scénique comme disciple de M. Motohiro Nagasaka, qui est l'autorité des décors de Kabuki, il a commencé sa carrière par la danse. Depuis quatre ou cinq ans, il s'occupe spécialement des drames à la télévision, mais il travaille aussi quelquefois pour le théâtre. Une de ses oeuvres représentatives est "La Mouche Bleue" de Marcel Aymé, pour laquelle il a obtenu le Grand Prix de l'exposition privée Shunyokai en 1959. Ses décors dans la pièce de télévision "Je veux devenir une coquille" ont été favorablement accueillis. Cette pièce, qui a reçu le Prix Festival des Arts, a été télévisée en Europe. Son style est symbolique et se caractérise par l'enlèvement audacieux des détails.

Tamotsu Nabeshima
Centre japonais de l'LLI

----------------------------------------------------------------------------------------------

Section arts plastiques
Peinture et dessin


Aiko Miyawaki
Née en 1929 à Atami (Japon)
Œuvre, 1963, 1963 (huile, 180 x 360)

Tsugutoshi Uemura
Né en 1934 à Fukuoka (Japon)
Œuvre A, 1962 (gouache, 80 x 109)
Œuvre B, 1962 (gouache, 80 x 109)
Œuvre C, 1963 (gouache, 80 x 109)
Œuvre D, 1963 (gouache, 80 x 109)
Œuvre E, 1963 (gouache, 80 x 109)

Junzo Watanabe
Né en 1933 à Tokyo (Japon)
Trouble intérieur, 1962 (huile, 162 x 130)
Persona, 1962 (huile, 162 x 130).
Pélerinage, 1962 (huile, 130 x 162)

Sculpture

Tetsumi Kudo
Né en 1935 à Osaka (Japon)
Votre portrait en 1962, 7962 (bois et aluminium, 150 x 30 x 30)
La roulette des complexes, 1962 (bois, aluminium et collage papier, 100 x 100 x 20)
Votre portrait en 1963, 1963 (bois, plastique, papier, 200 x 50 x 50)

Section décoration théâtrale

Koichi Koga
Né en 1931 à Tokyo (Japon)
Henri IV, 1963

Ichiro Takada
Né en 1929 à Tokyo (Japon)
Henri IV, 1963
Le malade imaginaire, 1963

Machio Yanagisawa
Né en 1933 à Tokyo (Japon)
Le malade imaginaire, 1963
Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations