ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1961 > Uruguay
 
Organisation

Dates et lieux
Patronage
Conseil d'administration
Commission permanente
Secrétariat
Comité de receptions
Extraits du règlement
Bourses et récompenses
Jurys internationaux

Sélection d'artistes

David Hockney
Jasper Johns
Fernandez Pierre Arman
Martial Raysse
Henri Cueco
Jean Le Gac
Bernard Buffet
Pierre Alechinsky
Raymond Hains
Jacques de la Villeglé

Manifestations annexes

Livres et revues sur l'art
Edition de gravures
Concerts
Projections
Poésie
Colloques
Jan Lebenstein
Exposition sculpture
Travaux d'équipe
Toulouse-Lautrec
Ecole de Paris
Réalisme non figuratif
Atelier ENAD
Dessins de sculpteurs
Thèse et Antithèse
Les peintres lettristes
Lauréats de 1959

Pays participants

Afrique du Sud
Allemagne
Argentine
Australie
Autriche
Belgique
Brésil
Bulgarie
Canada
Chili
Chine
Corée du Sud
Costa-Rica
Danemark
Espagne
Etats-Unis
Finlande
France
Grande-Bretagne
Grèce
Guatemala
Hongrie
Inde
Iran
Irlande
Islande
Israël
Italie
Japon
Liban
Luxembourg
Maroc
Mexique
Norvège
Pakistan
Panama
Pays-Bas
Pérou
Philippines
Pologne
Portugal
Roumanie
San-Salvador
Suède
Suisse
Tchécoslovaquie
Turquie
Uruguay
Viet-Nâm
Yougoslavie

Uruguay

Commissaire général : Alberto Vigouroux
Président de la Commission Nationale des Beaux-Arts

L'Uruguay vient pour la première fois à la Biennale de Paris pour présenter l'oeuvre de deux de ses artistes les plus doués de la dernière promotion, le peintre José Gamarra et le graveur Glauco Capozzoli. Tous deux ont été les lauréats du concours effectué par la Commission Nationale des Beaux-Arts, pour sélectionner les auteurs destinés à figurer dans cette importante manifestation internationale. Capozzoli est un infatigable chercheur de vocations, de matières et de possibilités. II renouvelle ou il crée des techniques, ou encore ses propres méthodes, dans le but de donner à ses gravures ou à ses impressions, le maximum de qualité dans l'exécution, en essayant de trouver toujours le pro-cessus qui convienne le mieux à l'orientation de son oeuvre. C'est un excellent dessinateur qui rend la réalité dans des dimensions poétiques, en animant : d'expressives estampes lyriques. Gamarra est la plus récente révélation de cette nombreuse pléiade qui écrit la plus jeune page de la peinture uruguayenne. Peintre sérieux, il insiste depuis quelques années dans la consolidation d'une expression pouvant l'identifier. De ton austère et profond, il a réussi à combiner - en faisant une peinture de haute qualité- l'élaboration des surfaces intensément vécues, avec les structures d'un dessin pénétrant, avec lequel il développe toute une « signographie » ou « symbologie » d'énorme suggestion, au moyen de laquelle il arrive à nous transmettre un étonnant message d'identification afro-américaine. Son retour, après la bourse d'études qui lui fut confiée par le gouvernement brésilien, le surprend en plein progrès et dans la certitude d'avoir trouvé un chemin à parcourir avec foi, étant donné que ses dons nous placent devant un jeune déjà expérimenté, sachant ce qu'il veut et qui est appelé à monter très haut dans le panorama artistique.

Jorge Paez Vilaro
Membre de la Commission Nationale des Beaux-Arts

----------------------------------------------------------------------------------------------

Section arts plastiques
Peinture et dessin

José GAMARRA
Né en Uruguay en 1934
Nature morte, 1960 (huile, 98 x l42)
Nature morte, 1961 (huile, 68x 89)
Nature morte, 1961 (huile, 120x 84)

Gravure

Glzuco CAPOZZOLI
Né à Montevideo en 1929
La fiancée. 1961 (xylographie et sérigraphie, 82x70)

Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations