ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1961 > Suisse
 
Organisation

Dates et lieux
Patronage
Conseil d'administration
Commission permanente
Secrétariat
Comité de receptions
Extraits du règlement
Bourses et récompenses
Jurys internationaux

Sélection d'artistes

David Hockney
Jasper Johns
Fernandez Pierre Arman
Martial Raysse
Henri Cueco
Jean Le Gac
Bernard Buffet
Pierre Alechinsky
Raymond Hains
Jacques de la Villeglé

Manifestations annexes

Livres et revues sur l'art
Edition de gravures
Concerts
Projections
Poésie
Colloques
Jan Lebenstein
Exposition sculpture
Travaux d'équipe
Toulouse-Lautrec
Ecole de Paris
Réalisme non figuratif
Atelier ENAD
Dessins de sculpteurs
Thèse et Antithèse
Les peintres lettristes
Lauréats de 1959

Pays participants

Afrique du Sud
Allemagne
Argentine
Australie
Autriche
Belgique
Brésil
Bulgarie
Canada
Chili
Chine
Corée du Sud
Costa-Rica
Danemark
Espagne
Etats-Unis
Finlande
France
Grande-Bretagne
Grèce
Guatemala
Hongrie
Inde
Iran
Irlande
Islande
Israël
Italie
Japon
Liban
Luxembourg
Maroc
Mexique
Norvège
Pakistan
Panama
Pays-Bas
Pérou
Philippines
Pologne
Portugal
Roumanie
San-Salvador
Suède
Suisse
Tchécoslovaquie
Turquie
Uruguay
Viet-Nâm
Yougoslavie

Suisse

Commissaire général : Luc Bischoff
Attaché Culturel près l'Ambassade de Suisse à Paris

La commission fédérale des Beaux-Arts a décidé que la Suisse serait représentée à la Biennale des jeunes artistes par un seul peintre : Jean Baier né à Genève en 1932. Cela pour des raisons particulières. Jean Baier représente du même coup une génération nouvelle de la peinture suisse (à laquelle appartiennent aussi Karl Gerstner, Marcel Wyss, Andreas Christen et Diter Rot). Cette génération continue le travail d'un groupe qui s'est formé vers la fin de la guerre : les Concrets zurichois. On peut considérer ceux-ci comme une tendance proprement et typiquement suisse, voire zurichoise, dans l'art d'aujourd'hui. Ce qui les distingue, c'est, d'une part, la pensée mathématique et de l'autre, une structure géométrique comme principe créateur. Leur oeuvre continue logiquement le travail de pionnier de Mondrian, de Vantongerloo, de Klee.

Longtemps, les Concrets zurichois furent presque seuls à tenter d'introduire clarté et harmonie dans la conception et dans l'organisation de leurs aeuvres. La Suisse n'a pas été épargnée par la marée montante de l'expresonnisme d'après-guerre, du tachisme, du néo-dadaîsme, qui allèrent jusqu'à ler la production artistique de tout contenu intellectuel et spirituel. En même temps, l'influence des théories de l'art concret s'étendait bien au-delà des frontières suisses.

En Italie, en Amérique du Sud, en Angleterre, en Belgique, Allemagne, aux Pays-Bas, en Scandinavie, et même en France, pourtant commercialisée et commercialiste en matière artistique, se créaient des groupes de jeunes peintres et sculpteurs, qui tous cherchaient à dépasser le point qu'avaient pu atteindre les artistes du groupe Abstraction-Création dans les annéas 1830. A ce groupe de jeunes qui approchent franchement et sans vaines subtilités les problèmes de la peinture, appartient Jean Baier. Ses ouvrages joigne la netteté technique à la précision de la forme. II a dit un jour qu'il voulait faire les Rolls de la peinture. Cela signifie qualité maximum dans l'exécution comme dans la combinaison d'éléments connus. Le principe fondateur de MM. C. S. Rolls et Henry Royce n'était ni la nouveauté, ni la sensation ni la mode. II en va de même chez Jean Baier. II n'a pas créé lui-même tous m moyens d'expression, mais il les a menés à une combinaison durable, d'une haute clarté, qui est typique de son art. Certes, il y a également là une attitude typiquement suisse : s'engager en faveur d'une chose valable, en acceptant le risque d'être moins sensationnel ; poursuivre une tradition dont on reconnait le bien-fondé, en renonçant à une expression excessivement individualiste; expérimenter les forces silencieuses de l'harmonie, en s'opposant au vacarme quotidien. Voilà ce que signifient les champs colorés que Jean Baier cultive.

Max Bill
Membre de la Commission Fédérale des Beaux-Arts

----------------------------------------------------------------------------------------------

Section arts plastiques
Peinture et dessin

Jean BAIER
né à Genève en 1932
Composition, 1959 (peinture cellulosique, 91x244)
Composition, 1959 (peinture cellulosique, 92x92)
Composition, 1960 (peinture cellulosique, 40x40)
Composition, 1960 (peinture cellulosique, 61x91)
Composition I, 1961 (peinture cellulosique, 30x 182)
Composition II, 1961 (peinture cellulosique, 30x 182)

Gravure

Jean BAIER
né à Genève en 1932
Composition, 1961 (sérigraphie, 40x60)
Composition, 1961 (sérigraphie, 40x60)

Section composition musicale
Responsable : L'Association des Musiciens suisses

Jean BALISSAT
né à Lausanne en 1936
Symphonie n° 2, 1959

Gaspar DIETHELM
né à Sarnen en 1926
Variations concertantes pour deux flûtes et orchestre à cordes, 1958

Jürg WYTTENBACH
né à Berne en 1935
Trois chants d'amour pour voix d'alto flûte et piano, 1960

 

Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations