ARCHIVES DE LA BIENNALE DE PARIS
1959
1961
1963
1965
1967
1969
1971
1973
1975
1977
1980
1982
1985
2004
2006-2008
 
Accueil > 1961 > Roumanie
 
Organisation

Dates et lieux
Patronage
Conseil d'administration
Commission permanente
Secrétariat
Comité de receptions
Extraits du règlement
Bourses et récompenses
Jurys internationaux

Sélection d'artistes

David Hockney
Jasper Johns
Fernandez Pierre Arman
Martial Raysse
Henri Cueco
Jean Le Gac
Bernard Buffet
Pierre Alechinsky
Raymond Hains
Jacques de la Villeglé

Manifestations annexes

Livres et revues sur l'art
Edition de gravures
Concerts
Projections
Poésie
Colloques
Jan Lebenstein
Exposition sculpture
Travaux d'équipe
Toulouse-Lautrec
Ecole de Paris
Réalisme non figuratif
Atelier ENAD
Dessins de sculpteurs
Thèse et Antithèse
Les peintres lettristes
Lauréats de 1959

Pays participants

Afrique du Sud
Allemagne
Argentine
Australie
Autriche
Belgique
Brésil
Bulgarie
Canada
Chili
Chine
Corée du Sud
Costa-Rica
Danemark
Espagne
Etats-Unis
Finlande
France
Grande-Bretagne
Grèce
Guatemala
Hongrie
Inde
Iran
Irlande
Islande
Israël
Italie
Japon
Liban
Luxembourg
Maroc
Mexique
Norvège
Pakistan
Panama
Pays-Bas
Pérou
Philippines
Pologne
Portugal
Roumanie
San-Salvador
Suède
Suisse
Tchécoslovaquie
Turquie
Uruguay
Viet-Nâm
Yougoslavie

Roumanie

Commissaire général : Mircea Deac
Chef de la Section de la Critique à l'Union des Arts Plastiques de Roumanie.
Directeur adjoint de la Direction des Arts Plastiques au Ministère de l'Enseignement et de la Culture.

La jeune génération d'artistes de la République Populaire Roumaine se distingue par le sérieux de la pensée plastique et l'originalité des moyens d'expression. De nombreux ouvrages de valeur, créés au cours des dernières années, font preuve, non seulement de son talent, mais aussi du haut niveau de sa préparation professionnelle. En effet, l'Etat assure aux jeunes plasticiens roumains une bonne éducation, autant du point de vue théorique qu'artistique, en mettant à leur disposition des écoles secondaires d'art et des instituts d'art. Il leur donne en même temps la possibilité de se documenter durant de nombreux voyages organisés dans le pays tout entier.

D'autre part, le fait que c'est l'Etat, en premier lieu, qui s'occupe d'acheter les meilleures oeuvres des jeunes artistes et de diriger ces oeuvres vers les nombreux musées d'art du pays, le fait que l'on organise des expositions personnelles et collectives, que les meilleurs d'entre eux prennent part aux expositions annuelles d'Etat aux côtés des artistes consacrés, contribuent à faire connaître et apprécier les oeuvres des jeunes artistes dans les rangs du public, toujours plus nombreux, des musées et des expositions. Deux constatations principales ressortent clairement de l'étude de la création des jeunes artistes roumains. En premier lieu, les jeunes artistes continuent avec enthousiasme la tradition réaliste de l'art classique roumain et, en second lieu, ceux-ci cherchent à donner à la richesse, au contenu de leur eeuvre étroitement liée à la vie, une force aussi adéquate que possible, originale, selon la personnalité artistique de chacun d'entre eux. En repoussant l'académisme, le naturalisme et le formalisme, les jeunes artistes créent des œuvres qui puisent leur inspiration dans la réalité. Leurs succès sont dus à la compréhension directe, profonde, de la réalité contemporaine, ainsi qu'à la conscience que l'art doit être mis au service du progrès social. Les lauréats des expositions et festivals internationaux appartenant à la jeune génération d'artistes roumains ont souvent été remarqués par le public et la presse de l'étranger.

Parmi les artistes roumains qui présentent des œuvres à la deuxième Biennale Internationale des jeunes artistes à Paris, il y a quelques plasticiens qui, tout en ayant à peine terminé les cours de l'Institut d'Art Plastique, se sont déjà imposés à l'attention du public à l'occasion des différentes expositions organisées, tant en Roumanie qu'à l'étranger. C'est le cas des graveurs Cornelia Danet et Traian Vassal, remarqués au cours de certaines manifestations internationales. La gravure intitulée « La Paix » et signée par Cornelia Danet a été mise en évidence et considérée comme une des plus remarquables œuvres dédiées à ce sujet. D'autres artistes, les peintres Sabin Balasa et Constantin Blendea, par exemple, ont remporté divers prix à l'occasion de certains festivals internationaux de la jeunesse. Lia Szasz, qui s'est affirmée dans le domaine du portrait et de la composition, est attirée en même temps par la fresque, genre dans lequel elle a déjà obtenu de beaux résultats. Ion Nicodim est un artiste multilatéral ; peintre et graveur, il se préoccupe également, dans une mesure toujours croissante, de décoration murale. Le sculpteur Victor Roman, qui vient de finir ses études dans le cadre de l'Institut d'Art Plastique, a exposé pour la première fois ses œuvres à l'occasion d'une exposition ouverte à Bucarest pendant l'été il s'est fait remarquer grâce aux qualités plastiques de ses oeuvres. Tout en étant encore à l'âge des tâtonnements, les jeunes artistes de la République Populaire Roumaine se distinguent par le contenu, la variété et l'originalité de leur création.

----------------------------------------------------------------------------------------------

Section arts plastiques
Peinture et dessin

Sabin BALASA
Né à lancou Jianou en 1932
Fin de vacances, 1959 (huile, 81x100), coll. Musée d'Art de la Republique Populaire Roumaine

Constantin BLENDEA
Né à Pestisiani en 1929. Nouvelle aciérie, 1960 (huile, 135x74), coll. Musée d'Art de la République Populaire Roumaine

Ion NICODIM
Né à Constantza en 1932
Paysage de Constantza, 1960 (huile, 66x83), coll. Musée d'Art de la République Populaire Roumaine

Lia SZASZ
Née à Constantza en 1927
Brigadières, 1959 (huile, 120x100), coll. Musée d'Art de Brasov. République Populaire Roumaine

Sculpture

Victor ROMAN
Né à Tîrgu-Mures en 1937
Paysanne de Mârtinis, 1961 (bronze, 60x31x50), coll. Musée d'Art de la République Populaire Roumaine

Gravure

Cornelia DANET
Née à Silistra en 1929
Paix, 1959 (linogravure, 40x38), coll. Musée d'Art de la République Populaire Roumaine
Tisserande, 1959 (linogravure, 49x40), coll. Musée d'Art de la République Populaire Roumaine
Montage de l'armature, 1959 (linogravure, 57x32), coll. Musée d'Art de la République Populaire Roumaine

Traian VASSAI
Né à 0itus en 1929
Bon voyage, 1957 (lithographie, 40x30), coll. Musée d'Art de la République Populaire Roumaine
Déléguée au congrès, 1959 (lithographie, 43x35), coll. Musée d'Art de la République Populaire Roumaine
Dimanche, 1960 (lithographie, 33x25), coll. Musée d'Art de la République Populaire Roumaine

Accueil    I    Contact    I    Mentions    I    Plan du site    I    Modifications     I    Soumettre    I    Informations